Aller au contenu principal

Signe avec moi

Il y a peu, j’ai découvert le développement d’une nouvelle tendance : signer avec son bébé. Comme la question m’a intéressée, je me suis mise à lire Les bébés signeurs de Nathanaëlle Bouhier-Charles.

Signer avec bébé ? Qu’est-ce que cette lubie ?! Encore un truc bobo à la mode. Peut-être, mais penchons-nous d’abord sur la question avant de juger.

51IOeukWeDL._SS500_

Signer avec bébé, kesako ? Non ce n’est pas aposer ta belle plume en bas d’un contrat avec babychou. Il s’agit d’employer et d’apprendre à bébé quelques signes empruntés à la langue des signes pour pouvoir communiquer sereinement pendant la période critique où il ne sait pas encore mettre des mots mais qu’il en éprouve grandement le besoin.

Alors pourquoi signer ? Le livre les bébés signeurs y répond très bien en nous expliquant tout d’abord que nous signons naturellement, sans nous en rendre compte. Par exemple, nous faisons un signe de la main pour nous dire aurevoir, envoyer un baiser, on applaudit pour dire bravo, on met le doigt sur la bouche pour dire chut … etc. L’auteur explique pourquoi il est bon de signer, ce que cela peut apporter pour l’enfant et pour la relation parents/enfants.

« Une communication efficace permet de prévenir bien des situations de malentendus, sources de conflits, de frustrations inutiles … et de souffrance pour les enfants. Les signes permettent de limiter notablement l’énervement, les cris, l’agressivité.

Certains pensent que la frustration est nécessaire à la construction de la personnalité et que vouloir en limiter les sources nuit au développement de l’enfant. Entendons-nous bien, signer n’est pas un remède miracle ! Ce n’est pas parce qu’un enfant signe et se fait comprendre que les adultes peuvent ou doivent subvenir à tout ou tout autoriser. »

« Utiliser des signes développe l’attention conjointe, nous rend plus attentif à l’autre. Il faut se regarder, se poser, s’écouter. Les adultes se rendent compte qu’ils baissent la voix d’un ton, qu’ils prennent le temps de se connecter à l’autre, que leur sens de l’observation s’aiguise. »

Les raisons de commencer l’aventure ne manquent donc pas, une meilleure compréhension réciproque est la principale. Cette compréhension est censée permettre un fort sentiment d’attachement aux parents qui prennent alors le temps d’observer et de communiquer calmement avec leur enfant. Elle doit ainsi permettre à l’enfant d’avoir davantage confiance en ses proches et en lui-même. Enfin cela doit aider à gérer la période si difficile des terrible two, même si comme l’indique l’auteur signer n’est pas non plus le remède miracle.

Pour ceux qui se demandent si signer empêche d’apprendre à parler, l’auteur répond à cette inquiètude par l’évocation de plusieurs études américaines en la matière, selon celles-ci les bébés signeurs apprendraient même à parler plus tôt que la moyenne, le langage appelant le langage.

Ca vous tente ? Comment faire ? Et bien vous pouvez commencer dès la naissance, même s’il faut l’avouer ce n’est pas simple de se mettre à signer avec son nourrisson qui louche à peine sur le mobile qui tourne … les moins téméraires peuvent donc commencer à tout âge, la plupart du temps les parents s’y mettent vers les 6 mois de leur babychou.

Pour signer, il « suffit » de faire le geste à chaque fois qu’on dit le mot en question et en situation. Le point important est de surtout le faire en contexte, sinon bébé ne va plus rien comprendre, et associer le mot oral. Le plus souvent on commence par les signes les plus importants pour bébé comme manger, dormir, téter … etc. L’auteur du livre nous invite à démarrer sans trop de rigidités, faire les choses comme on le sent et de façon détendue et ludique.

Qu’en est-il de mini capuchon ? Et bien j’essaye de signer depuis ses 6 mois, j’avoue que je ne suis pas assez rigoureuse. Difficile de penser à signer le mot « téter » quand bébé pleure en tirant sur le tee-shirt … Je n’arrive à vraiment le faire que pour une poignée de mots précis comme « manger, encore, fini » que j’utilise au moment du repas,  « bain, dormir, je t’aime (on est gnangnan ou on ne l’est pas) » que j’utilise au moment du coucher et « chat » dès que mini capuchon glousse à la vue d’un des félins de la maison. Je ne sais pourquoi mais mini capuchon rit de bon coeur quand je fais le signe « encore » … ce qui m’encourage bien évidemment. J’en ai déjà appris d’autres mais j’ai bien du mal à les utiliser en contexte.

En général, bébé ne signe pas en retour avant 10 mois … nous verrons donc. Comme le conseille l’auteur, j’essaye de le faire avec plaisir et sans contrainte, sinon à quoi bon ? Je trouve la technique assez ludique et finalement quand on commence à s’habituer cela peut-être assez naturel, en effet on utilise déjà beaucoup les mains pour communiquer avec bébé, sans même s’en rendre compte.

Pour conclure, je dirais que c’est à essayer si on en a l’envie ! C’est il me semble un formidable moyen d’amorcer la communication épanouie et non-violente.

C’était ma participation aux vendredis intellos de Mme Déjantée !

Bébé lit final


Rendez-vous sur Hellocoton !

10 réponses »

  1. Je ne suis pas assez rigoureuse non plus pour les signes, je connais quelques mots simple, mais j’oublie de signer en même temps….
    faut que je m’y remette, je trouve ce mode de communication très interessant et pratique aussi !

  2. J’en ai déjà entendu parler une ou deux fois, je suis très interessée!
    Je vais essayer de me procurer ce livre, ca me tente vraiment!!
    Merci pour cet article!!

  3. J’ai une connaissance sourde qui a (forcément) signé dès le départ avec son bébé (entendant).
    La communication fut riche en échanges très tôt, bien plus tôt que pour Progéniture et moi.
    Merci pour cette idée de livre, je pense que je vais me l’offrir !

  4. J’avais déjà entendu parler de cette façon de communiquer avec bébé… Cela m’avait intéressée mais je n’ai jamais pris le temps d’approfondir le sujet.
    Ton article me donne envie de lire ce livre, et peut être de commencer à signer avec mon Lustucru 🙂

  5. c’est un sujet qui m’interresse enormement ! j’aimerai me lancer avec Pti prince. je vais creuser la question a fond !merci pour l’article

  6. Bon tu as lancé des vocations …. Ca faisait un moment que ça me titillait d’apprendre le langages des signes, et là je ne peux que m’y mettre, pour moi et surtout pour ma princesse !!
    Merci pour cet article superbe !!
    P.S : je viens de commander le livre ^^

  7. Merci beaucoup de ta contribution!!!! Que je suis bien désolée de commenter si tard!!!
    J’ai découvert les ateliers « signe avec moi » il y a peu et je dois avouer que je trouve que c’est une superbe initiative… Je n’aurais guère plus de choses à rajouter car tu as bien dit l’essentiel!!! Sinon qu’il me semble nécessaire de faire connaître cette méthode!!!
    A lundi pour le débriefing!!! N’hésite pas à relayer encore les contributions des copines si tu as cinq minutes!!!

  8. oh ben, j’avais pas vu ce chouette billet:) Merci! Je vous souhaite beaucoup de joies et de petits bonheurs avec les signes 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :