Aller au contenu principal

Ballon, ballon, ballon

Minicap a des phases. Il y a eu la phase clé, la phase poussette à poupée, la phase « je joue avec tout sauf mes jouets », et en ce moment sa phase c’est celle du ballon. On s’en est rendu compte petit à petit, son œil pétillait à la vue d’une chose ronde, elle jouait avec les balles de lavages, au ballon avec son cousin. Puis les choses nous ont paru évidentes quand mademoiselle a commencé à chiper les ballons des autres au parc ou quand elle s’est avancée pour jouer au foot avec des grands de 10 ans …

Cet engouement se manifeste aussi par le langage, puisqu’elle a très vite dit le mot callon, puis ballon. Maintenant, nous avons droit à « ballon, ballon, ballon » à tue-tête. Minicap reconnait même le moindre ballon illustré dans ses divers livres et je l’avoue ça me rend bêtement fière.

Du coup, comme à chaque phase, je cherche de quoi alimenter l’engouement de ma fifille. Je suis passée dans une boutique de jouets pour enfant près de chez moi et mon choix s’est porté sur deux ballons. Le premier c’est le pop-ballon de chez Djeco.

Il s’agit d’une poche en tissu, colorée et jolie, on y incorpore un ballon de baudruche qui une fois gonflée donne à la poche une allure de ballon. Le résultat c’est un joli ballon léger, aérien avec lequel bébé peut jouer dans l’appartement, sans craindre de déranger les voisins et le tout est transportable en voyage.  Y a t-il un intérêt autre qu’esthétique par rapport à un ballon de baudruche tout simple ? Pas tellement, si ce n’est la facilité d’accroche avec le tissu, pour un bébé,  mais j’avoue fondre pour les jolis motifs et couleurs du pop-ballon …

Mais pas folle la guêpe, j’avais bien conscience que ce ballon ne serait pas suffisant pour minicap. J’ai donc aussi acheté un « vrai » ballon, un grand pour taper dedans, le lancer et le faire rebondir. Et c’est de loin le préféré de minicap. Elle coure partout avec en répétant « ballon, ballon, ballon ! » S’exclame de joie, éclate de rire quand on le lance en l’air et refuse même de le lâcher au parc, se retrouvant parfois devant le cruel dilemme de choisir entre son ballon ou monter les marches d’escalier, les deux en même temps n’étant pas encore possible pour elle. Le seul hic avec ce type de ballon, ce sont les dommages collatéraux, à savoir le niveau sonore pour les voisins, voisins que je remercie pour leur indulgence (vivre en dessous de chez minicap n’est pas chose aisée), d’où l’importance de CACHER ledit ballon, dans l’appartement.

Quelle sera la nouvelle phase de minicap ? Les paris sont lancés.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :