Aller au contenu principal

Veux pas !

Nous venons de comprendre depuis peu, barbe de 4 jours et moi même que notre fille, la sérénissime minicap choisissait les périodes de bouleversement de son quotidien pour franchir des palliers dans son développement. Allez savoir pourquoi, peut-être a t-elle besoin d’un petit coup de stress, de chamboulements pour se mettre en mouvement, ou peut-être est-ce sa façon de se rappeler à nous, au cas où on l’aurait oubliée, sait-jamais. Il va sans dire qu’il est difficile de l’oublier ce petit être criant, sautant et trébuchant qui nous suit partout …

Minicap a fait ses premiers pas à 16 mois et demi, au retour d’un week-end loin de la maison, week-end au combien bouleversant vu le peu de fois où nous sommes partis depuis la naissance de la puce. Toujours est-il que c’est après cette escapade, le soir de notre retour, qu’elle nous a gratifié de 3 jolis pas mémorables.

Ceux qui me suivent le savent, nous venons de déménager, ce qui est loin d’être une sinécure avec un bambin à gérer. Il se trouve qu’à une semaine près, ce déménagement  coïncide avec l’arrêt de la garde chez la nounou de minicap. Il est donc évident que tous ces chamboulements n’ont pas laissé minicap de marbre et elle nous le fait bien sentir depuis quelques jours ! Elle a donc choisi son moment pour démarrer une nouvelle étape, à savoir l’étape des « mots-phrases » comme le dit son pédiatre qui va de pair dans son cas avec le début de sa phase d’opposition. C’est donc avec une joie toute nuancée que nous découvrons une minicap qui fait des phrases, quelle avancée ! Elle utilise de nouveaux mots qu’elle devait avoir en réserve depuis des semaines, voire des mois et des amorces de dialogues commencent.

La joie est nuancée puisque ces progrès langagiers s’accompagnent d’une certaine affirmation du caractère de la belle. En effet, minicap sait ce qu’elle veut, elle aurait même son petit caractère, toujours d’après le pédiatre perplexe devant les hurlements de notre fille. Hurlements devenus intelligibles puisqu’elle nous gratifie désormais de magnifiques « Veux pas ! » Des « veux pas » par-ci, des « veux pas » par-là. Mais n’allez pas croire que les « veux » soient en reste. Que nenni ! Le « veux coco ! » pour le chocolat, ou le « veux tétée ! » rencontrent un très fort succès. Bien évidemment, les refus sont en général mal digérés par minicap et l’expression de cette mauvaise digestion se veut très bruyante.

C’est donc le regard perdu, les yeux cernés et les cheveux hirsutes que je vous écris depuis mon appartement fraîchement emménagé. Fatiguée je suis et surtout éberluée par la transformation de ma mini puce en petite fille avec sa personnalité bien à elle qui m’éblouit tout en m’épuisant.

Fort heureusement pour l’espèce humaine, il existe un phénomène qui nous permet de tenir le coup. Le phénomène de l’attachement parce qu’il faut l’avouer, ces petits monstres sur pattes ont quand même tendance à être trop choupinounets. Quand minicap m’appelle très fort à travers l’appartement sur un ton interrogatif « Môman?! môman ?! môman?! » et qu’elle s’exclame « Elle est là ! » en me sautant dans les bras, le sourire jusqu’aux oreilles, lorsqu’elle me retrouve. Là je l’avoue, je fonds, et j’oublie tout.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :