Aller au contenu principal

Le jour où j’ai tenté le coup !

Mardi dernier, je me suis amusée à participer à un concours organisé par Michel et Augustin. Vous connaissez peut-être cette marque de produits gourmands en tous genres. Leurs produits sont souvent très bons et la marque sait se distinguer en organisant des opérations marketing évènementielles. La dernière en date était donc l’organisation d’un grand concours de pâtisserie. Quel était le prix ? Une année de formation pour passer son CAP pâtisserie.

Barbe de 4 jours m’en a parlé comme ça, l’air de rien et je me suis dit que j’allais tenter le coup. A moitié pour rigoler, à moitié pour rêver un peu. Puis j’étais curieuse.

La première étape était de confectionner une pâtisserie et la déposer mardi soir à la bananeraie, comprendre le siège de l’entreprise. Le dimanche précédent, un mail informait du thème : la vache. En même temps, j’aurais pu m’en douter …

Alors, je l’avoue, j’ai tenté le coup mais dimanche, revenant d’une nuit un peu agitée, 30 ans d’un pote oblige, et reprenant le travail le lundi (certes après 5 jours de repos, mi-temps oblige), je n’ai pris que peu de temps pour réfléchir à ma pâtisserie. Lundi soir, revenant du travail, hop, hop, hop j’ai agité mon rouleau à pâtisserie en jonglant entre deux câlins avec minicap. Bien évidemment, j’ai eu l’impression de faire plein d’erreurs et de moins bien réussir que d’habitude, mais sinon ce ne serait pas drôle.

Le lendemain soir, minicap confiée, barbe de 4 jours curieux, nous sommes allés tous les deux toquer à la porte de la bananeraie. Il y avait une longue queue, il s’agissait des gourmands venus gouter les pâtisseries des concurrents. Nous avons eu droit à un coupe file pour nous présenter, et passer un petit entretien pour vérifier mes motivations. Le moins qu’on puisse dire c’est que l’accueil a été très chaleureux ! Ils savent recevoir, le tout avec le sourire. Pendant mon entretien, j’ai entendu le photographe plaisanter sur le fait qu’aucun concurrent n’avait encore eu envie de le tuer, ce qui m’a quelque peu surprise. J’ai finalement compris, lorsqu’au moment de ladite photographie officielle, je me suis entendue dire « plus haut, plus bas, légèrement à gauche, légèrement à droite, un peu en biais, c’est bon, on sourit ! » Le tout alors que je tenais mes gâteaux du bout des doigts et avec un trèèèèèèèèèèèèèès grand naturel, évidemment ! Mais je ne tiens pas rigueur à ce monsieur qui a du photographier la soixantaine de concurrents franciliens, ainsi que leurs pâtisseries !

Puis, j’ai déposé mes gâteaux, écoutant du bout de l’oreille les débuts de délibérations autour de la table. Augustin (en tout cas, je crois que c’était lui) semblant d’humeur assez rieuse et joviale, en même temps, je le comprends. La table était belle, j’en avais déjà eu un aperçu sur la page facebook de la marque. J’avais d’ailleurs failli laisser tomber tant le niveau m’avait semblé élevé !

Je suis repartie les bras chargés d’un joli cadeau : une lunch box remplie de produits Michel et Augustin, tous plus bons les uns que les autres !

Les résultats sont tombés mercredi matin, je ne fais pas partie des 10 finalistes, cela ne m’étonne guère, même si sur le moment, j’ai eu un pincement au cœur. Difficile de s’empêcher de rêver ! Je ne regrette pas, l’expérience fut très sympathique et j’ai vraiment apprécié l’accueil … et la lunch box !
 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :