Aller au contenu principal

L’abonnement Titoumax : Derrière la colline

Le mois de mars touche à sa fin et je ne vous ai toujours pas parlé du petit dernier, de l’abonnement Titoumax. Contrairement au livre de février, il s’agit cette fois-ci d’un album récit. Derrière la colline de Stibane, c’est l’histoire d’un lionceau, Lilo, qui s’éloigne de sa famille pour monter sur la colline. En effet, il est curieux ce petit et il se demande ce qui se cache derrière cette dernière.

IMG_6298Le lecteur accompagne Lilo à travers son périple qui s’éternise. Il traverse de nombreuses épreuves : les ronces, le torrent … puis vient la nuit et il va devoir dormir seul. 

IMG_6301

Le lendemain, il reprend son courage à deux mains et atteint son objectif : le sommet de la colline. Il est alors un peu décontenancé, car ce qui se cachait derrière la colline c’était tout simplement une nouvelle colline !

IMG_6302

Trop épuisé, il remet à plus tard la suite de son exploration et décide de revenir vers ses parents. Il est heureux de retrouver la douceur du foyer, ce qui ne l’empêche pas de rêver au jour où il pourra explorer de nouveaux horizons.

IMG_6304

IMG_6305

Alors, je le dis de suite, j’ai adoré ce petit album. J’ai aimé le format avec une image par page, accompagné d’une ou deux phrases (accessibles aux petits) en guise de texte. J’ai aimé les illustrations, esthétiques, aux couleurs douces. Le ciel qui se décompose en plusieurs teintes m’a charmé ! Et j’ai adoré le récit en lui-même.

En effet, cette histoire poétique est une très belle métaphore de l’apprentissage de la vie. Ce petit lionceau qui traverse seul de nombreuses épreuves pour atteindre son but et qui finalement se rend compte qu’une nouvelle étape est à franchir c’est finalement n’importe quel enfant confronté à la vie. Le récit permet également de se rappeler que finalement dans la vie ce n’est pas toujours le but que l’on s’est fixé qui compte mais davantage le cheminement qui permet d’y aboutir, que les épreuves, on se doit de les traverser seul.

Puis, arrivé en haut de la colline, Lilo se dit « Je suis trop petit pour aller plus loin. Je reviendrai quand j’aurai grandi. » J’ai trouvé intéressant cette idée d’un temps pour chaque chose, ainsi que celle de revenir se ressourcer auprès des siens avant de repartir à l’aventure.

La seule chose qu’on pourrait éventuellement reprocher à cet album, c’est peut-être le côté un peu simpliste de l’histoire, mais comme il s’adresse à des enfants de 2 ou 3 ans, je le trouve adapté. Le vocabulaire en revanche est plutôt riche, il peut éventuellement engendrer des incompréhensions chez les tous petits. Mais à mon avis, l’enfant peut tout de même comprendre globalement l’histoire, notamment grâce aux images et à l’accompagnement de l’adulte.

Pour résumer : 

Les + : 

. un format intéressant.

. de jolies illustrations (enfin une fois de plus, les goûts et les couleurs …)

. un texte bien écrit.

. le personnage attendrissant du lionceau.

. un récit d’apprentissage très intéressant.

Les – : 

Je n’en trouve pas …

Bientôt je vous parlerai du livre du mois d’avril : Les orteils n’ont pas de nom.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :