Aller au contenu principal

L’école, dans deux mois.

Alors que l’école se termine, que les cadeaux sont offerts, les aurevoir formulés, le cœur parfois un peu gros de quitter les petites habitudes, de mon côté, je songe déjà à la rentrée de septembre de Minicap. J’ai tout le loisir de me projeter ou plutôt de la projeter dans cette nouvelle vie et cette nouvelle organisation qui se profile à l’horizon.

Quelle année délicieuse nous venons de vivre, entre mon mi-temps et la halte-garderie fantastique que Minicap fréquente ! Mais, il faut se faire une raison, ce rythme idyllique va toucher à sa fin. Et dans deux mois. Minicap devrait entrer à l’école. Je dis « devrait » car pour l’instant, la belle n’est pas propre. Mais nous gardons bon espoir que les choses se fassent pendant l’été. C’est emplis d’optimisme que nous avons inscrit la puce pour septembre et que nous avons donc suivis plusieurs petites étapes pour préparer cette rentrée.

Chaque académie, puis chaque école fonctionne différemment. Pour notre part, le cheminement de la rentrée, a commencé en décembre, avec l’inscription à la mairie, puis en janvier, par la prise de rendez-vous avec la directrice de l’établissement pour visiter les lieux. Après être passés en coup de vent afin de récupérer le dossier à remplir, nous avons donc rencontré cette fameuse directrice et arpenté les couloirs de l’école avec une Minicap, alors légèrement apeurée, point prête, ça j’en suis sure. A 2 ans, rien de totalement anormal à cela, vous en conviendrez.

Puis j’ai laissé les mois s’écouler, sans préparer davantage ma puce. Je l’ai vue s’épanouir de plus en plus à la garderie, profitant de la collectivité, deux fois par semaine. C’était d’une certaine manière, une façon de la préparer. Puis, début juin, nous avons assisté à une réunion pour les parents de futurs Petite Section. Pendant cette réunion, on nous a expliqué le déroulement d’une journée de classe et la directrice est revenue sur de nombreux points. Notamment sur la nécessité de la propreté, ce qui a gentiment fait entrer ce point de détail dans mes préoccupations du moment.

Peu après cette réunion, je suis retournée visiter l’école en catimini avec Minicap. Dans son école, on peut revenir faire un tour, avec son enfant. J’ai senti la belle un peu plus à l’aise. Nous avons tout revu, les classes, le dortoir, les toilettes … puis nous sommes restées longuement à la bibliothèque avant de rentrer.

10 jours plus tard, nous avons assisté à la fête de l’école, en famille. Minicap s’est amusée comme une folle, passant d’un jeu à un autre, entre deux bonbons. J’espère qu’elle ne va pas s’imaginer que l’école sera ainsi tous les jours !

Enfin, une dernière étape pour les parents cette fois-ci : une ultime réunion sur les changements de rythme scolaire attendus pour la rentrée, sur Paris. Réforme complexe, qui l’est autant pour les parents que pour les enseignants …

sacados

Minicap aura donc vu son école 3 fois avant septembre. Je n’ai aucune idée de l’impact que cela aura sur sa rentrée, je ne sais pas si elle se sentira davantage sécurisée. Mes collègues accueillent systématiquement les futurs PS dans leur classe, une matinée entière de juin. Elles me disent que cette préparation change totalement la donne la semaine de la rentrée. Je veux bien les croire, mais qu’en est-il des simples visites de l’établissement ? J’espère que cela suffira.

Cet été, Minicap continuera à aller à la garderie pendant tout le mois de juillet, ce qui contribuera certainement à maintenir un lien avec la collectivité. Par ailleurs, je compte lui lire quelques livres sur l’école, comme L’école de Léon qui explique très bien ce qui attend les loulous. Ou encore Je veux pas aller à l’école et Calinours va à l’école.  Je compte également lui acheter un nouveau petit sac à dos pour ritualiser cette étape. Et en septembre, elle n’ira en classe que le matin, pendant une ou deux semaines.

ecole-leon

J’essaye de faire au mieux. Je sais que les enfants s’habituent, qu’ils ont une force intérieure qui m’impressionne toujours mais certains s’adaptent plus vite que d’autres. Je ne peux m’empêcher de penser aux petits élèves de PS, que je vois souvent dans la cour de récréation, pleurer et réclamer leur maman, parfois jusqu’aux vacances de la Toussaint. Je regrette parfois que ma puce ne soit pas née en janvier, pour n’aller à l’école que dans un an, car je sais que même si l’école les fait grandir, que par bien des aspects elle est formidable, elle est aussi dure et parfois inadaptée aux plus petits. La Petite Section est véritablement une année particulière et fort heureusement, les enseignants en ont parfaitement conscience.

D’un autre côté, forte de cette ambiguïté toute parentale, je suis ravie que ma puce franchisse cette étape. Je sais qu’elle finira par se plaire à l’école, qu’elle y sera heureuse et y absorbera des tonnes de connaissances comme elle le fait aujourd’hui, à la garderie. J’émets juste le souhait que l’étape intermédiaire se fasse sans encombre, et je souhaiterais presque sauter le mois de la rentrée pour arriver directement à ce moment d’habitudes rassurantes qui lui iront comme un gant !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

4 réponses »

  1. Comme je te comprends, j’ai vécu ces angoisses l’année dernière… Alors que tout s’est très bien passé dès la rentrée. Je te souhaite que cette adaptation se fasse le plus facilement possible pour minicap. J’en ai parlé dans mon billet d’hier, j’ai une grosse pensée pour les parents de futurs Petite Section !

    • J’ai lu ton billet, hier, il a fait écho au mien que j’avais déjà commencé à rédiger de mon côté. Je sais que ça finit toujours par bien se passer. Nous autres parents, avons le don de nous inquiéter !

  2. Tout ce passera pour le mieux, j’ai cette conviction qu’on s’en fait plus que nos bouts de choux =) C’est un grand cap mais que du bonheur. Mettre son enfant en matinée uniquement quand on le peux est à mon avis la meilleure option ! Courage la maman =)

  3. Je suis sûre que tout se passera bien! On est peut être plus inquiets que eux! Quand on a fait l’adaptation de Charlotte, c’est moi qui ai eu envie de pleurer (oups!) mon bébé n’est plus un bébé!
    En ce qui concerne les livres, on nous avait offert à Noël « L’école maternelle » des Editions MILAN Jeunesse http://www.milan-multimedia.com/petitsdocs/ Il n’est pas parfait mais je le trouve très bien fait : il explique une journée typique à l’école, le jour de la rentrée.
    Ah oui et pour la propreté, j’avais acheté celui là http://livre.fnac.com/a1012198/Marianne-Borgardt-Sur-le-pot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :