Aller au contenu principal

De l’anglais pour les bébés (les petits bilingues)

La semaine dernière, j’ai eu l’opportunité d’assister à un atelier d’anglais chez les petits bilingues !

Pour la petite histoire, même si j’ai beaucoup perdu ces dernières années, j’ai toujours eu une affection particulière pour la langue de Shakespeare, j’ai d’ailleurs enseigné quelques semaines, en Angleterre. C’est donc avec un grand plaisir que je me suis rendue à ce cours.

busbilingue9

Il s’agissait d’un atelier First Step, pour les Toddlers (18-30 mois). Il est à noter que l’atelier First Step est également accessible aux Baby Learners âgés de 6 à 18 mois. L’objectif de ces ateliers n’est évidemment pas d’enseigner les formes irrégulières du prétérit mais bien davantage de familiariser les enfants aux rythmes, aux intonations et à la musicalité de la langue. Cela passe par des chansons, des jeux, des petites histoires et des interactions simples mais auxquelles les petits seront très sensibles.

L’atelier dure 45 minutes, pendant l’année scolaire et 2 x 45 minutes pendant les stages de vacances. Il accueille environ 8 enfants accompagnés d’un adulte.

En attendant que tout le monde arrive, des petits jeux sont laissés à disposition, l’animateur est là pour accueillir tout le monde et parle exclusivement en anglais, dès le début de la séance. Une fois que tout le monde est là, les enfants sont invités à ranger en répétant une petite comptine en anglais, « clean up, clean up … » Comptine qui m’est restée dans la tête depuis et que je m’amuse à répéter à Minicap qui me répond avec beaucoup de sérieux « clean œuf, clean œuf  » …

busbilingue3

La première partie de 45 minutes débute alors avec de nombreuses chansons en anglais. Les enfants les apprennent rapidement, semble-t-il. S’enchaînent ensuite plusieurs activités différentes, permettant ainsi de maintenir l’attention des petits. L’animateur peut tout aussi bien faire intervenir une marotte, un instrument de musique ou alterner les chants et les petites séquences de motricité. Bien souvent, les enfants sont sollicités individuellement. On sollicite leurs réactions, leurs paroles mais aussi leurs gestes. Ainsi, ils seront amenés à tester l’instrument de musique ou à manipuler un papillon coloré avant de répondre quand sa couleur est nommée, en anglais biensur ! La première partie de l’atelier s’est terminée dans une ronde effrénée et très joyeuse. Les enfants, les parents et l’animateur font alors une pause. Les petits peuvent bien évidemment jouer.

busbilingue5

Les 45 minutes restantes continuent sur le même rythme. J’ai pu voir les petits manipuler de la pâte à modeler, en suivant des consignes simples en anglais, manipuler des jeux de formes et écouter une histoire en ayant la possibilité de manipuler le livre. Ces activités ont été l’occasion d’évoquer un vocabulaire riche. La séance s’est terminée par un petit jeu pour récupérer ses chaussures, et des chansons, bien évidemment !

busbilingue6

Je tiens tout d’abord à féliciter l’animateur, car je trouve que cela relève véritablement de l’exploit de réussir à capter l’attention de si jeunes enfants, pendant 45 minutes d’affilée ! D’ailleurs, je les ai trouvés, globalement, très attentifs. Cela est bien la preuve que les séances sont construites de manière réfléchie et que l’animateur sait manier les activités avec doigté.

J’ai apprécié la richesse de l’atelier en terme de lexique anglais employé, d’interactions et de découvertes possibles. J’ai beaucoup aimé toutes les comptines chantées et l’enthousiasme des enfants et de leurs accompagnateurs. Enfin, j’ai trouvé très pertinent que les animateurs parlent anglais d’un bout à l’autre de l’atelier. A ce propos, tous les animateurs sont anglophones d’origine, l’accent est donc authentique, et les petits peuvent parfaitement s’imprégner de la musicalité de la langue.

Après cette séance, j’ai visité les locaux. Après avoir vu la jolie salle pour les petits, j’ai pu voir celle pour les plus grands : les Very Early Learners (3 ans) ou Early Learners (4 et 5 ans). Cette dernière est bien évidemment aménagée de manière totalement différente puisque les enfants viennent alors seuls aux cours. Avec l’atelier pour les 3 ans (propres et scolarisés) arrive le temps du cahier puisque quelques activités y sont collées, comme en Petite Section. Permettant ainsi de laisser une trace pour les parents qui ne peuvent donc plus rester.

busbilingue2

Salle des First Step

busbilingue4

Salle des very early et early learners

J’ai visité la « salle des maîtres » version animateurs des petits bilingues. Pouvant ainsi observer le matériel pédagogique fourni laissé à leur disposition ainsi que les ordinateurs utiles pour eux, je présume, mais également pour les petits élèves puisque j’ai entraperçu la fin d’un atelier d’enfants de 6 ans, autour d’un ordinateur et d’une comptine.

busbilingue7

busbilingue8

L’ensemble du programme et le contenu des séances sont laissés à disposition pour les animateurs. Tout est construit, au préalable, garantissant ainsi une continuité dans les ateliers. Chaque année, une thématique autour d’un pays est proposée. L’année venant de s’écouler était consacrée à l’Irlande.

Pour les intéressés, sachez que des ateliers existent pour chaque tranche d’âge, de 6 mois à 18 ans, avec des objectifs différents à chaque fois. Ainsi l’atelier Junior Learners pour les 7 et 8 ans s’adapte au changement des mécanismes d’apprentissage à partir de 7 ans et à l’entrée officielle de l’anglais dans les programmes de l’Education Nationale. Ainsi est proposé un cours élaboré en cohérence avec le niveau A1 des objectifs du Cadre Européen commun de référence pour les langues, tout en accordant la priorité à l’oral.

Par ailleurs, plus les enfants sont grands et plus il y a un risque d’avoir des niveaux très hétérogènes. Les animateurs sont formés pour gérer cette hétérogénéité et les cours sont adaptés à tous les niveaux. Ainsi, un enfant qui n’aura jamais fait d’anglais pourra tout à fait débuter les ateliers, à 8 ou 9 ans.

Plusieurs offres sont disponibles. On peut inscrire son enfant à une séance hebdomadaire, durant toute l’année scolaire, l’inscrire une partie de l’année ou encore l’inscrire à une semaine de stage pendant les vacances. Il existe environ 16 centres petits bilingues à Paris et 15 dans toute la France (dont 1 à la Réunion !). Les tarifs sont disponibles sur demande. Personnellement, je les trouve raisonnables, même si, bien évidemment ils représentent un coût non négligeables. Mais la variété des possibilités permet de trouver une offre en adéquation avec toutes les bourses.

Quand on sait à quel point les français pâtissent de leurs lacunes en anglais, je trouve l’initiative de proposer des ateliers ludiques et de qualités aux enfants, tout à fait intéressante. Je suis déjà entrain de me renseigner pour inscrire Minicap à la rentrée !

Good-bye and see you next time!


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

9 réponses »

    • Crotte j’ai validé trop vite…
      Sauf qu’en comparant avec d’autres activités (par exemple bébé nageur = 70 €/mois gloups!), c’est pas plus cher : les activités pour enfants sont chers… Je pensais à un truc d’éveil corporel mais là du coup j’hésite! ^^

      • Oui, les activités sont chères en général. Sans vouloir faire de la pub pour l’anglais, je dirais tout de même que l’éveil corporel ta puce en fera à l’école, d’une certaine manière, de l’anglais a priori non, enfin pas avant le CE1 (sauf si elle tombe sur une instit inspirée !) Mais à voir en fonction de la personnalité de ta fille. Moi je sais que Minicap adore chanter et se retrouver en petit groupe, à mon avis, elle adorerait les ateliers d’anglais.

  1. Du coup on en a rediscuté… En fait ce qui nous pose problème et qui nous fait hésiter, c’est que la prononciation en français n’est pas terrible, ne vaut-il pas mieux se concentrer sur le français d’abord plutôt que d’apprendre une autre langue? Je sais pas…

    • A mon avis, ça ne pose pas de problème. Surtout qu’à l’école ta fille va baigner dans la langue, en permanence. Elle va surement améliorer très vite sa prononciation. Et les ateliers d’anglais sont plus une initiation que de véritables cours. Il s’agit juste de se familiariser avec la langue, puis 1h par semaine, il n’y aura pas de « concurrence » avec le français. Mais bon, si vous hésitez, vous pouvez peut-être tenter l’an prochain.

  2. Cela donne vraiment envie ! Je vais me renseigner pour les enfants de 6 mois, même si cela me paraît très jeune pour commencer à apprendre l’anglais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :