Aller au contenu principal

Une jolie rentrée

Lundi 2 septembre, au soir, j’ai préparé la petite tenue de Minicap, le cœur rempli d’émotions. Difficile de décrire ce que l’on ressent dans des moments pareils. J’avais à la fois hâte et peur, j’étais contente et un peu triste, bref tout était flou. C’est barbe de 4 jours qui s’est chargé d’amener la nouvelle écolière pour son premier jour et cela me convenait très bien. J’avais peur de pleurer, d’être inquiète, de transmettre quelque chose d’ambiguë sans être en mesure de le contrôler. J’avais seulement demandé à l’homme de mitrailler la puce de photos, de prendre un peu de temps pour elle dans la classe avant de partir et de beaucoup lui parler. Le mardi 3 septembre, alors que je faisais ma propre rentrée avec mes élèves, mon cœur était ailleurs, dans une autre classe. Et durant toute la récréation j’ai trépigné d’impatience. J’avais envie de savoir ! J’ai du attendre la pause déjeuner et l’appel de barbe de 4 jours, pour entendre Minicap me dire très distinctement avec sa petite voix « Maman, je suis allée à l’école, j’ai chanté avec les mains et les pieds ! » Ouf ! J’ai montré toutes les photos de ma petite écolière à mes collègues mi-moqueuses, mi-compréhensives, puis je me suis calmée …

Deux jours plus tard, c’est moi qui ai emmenée Minicap à l’école, puisque j’ai pris un temps partiel, de nouveau cette année. J’ai donc pu rencontrer sa maîtresse et voir sa classe. Après avoir aidé la puce à s’installer sur une chaise, j’ai eu droit à un bisou rapide, histoire de dire « ça y est maman, tu peux y aller. » Jusqu’ici, tout va bien ! C’est la phrase que je me suis dite toute la semaine dernière. Aujourd’hui, il semblerait que les choses continuent sur leur lancée.  Mais il faut dire que cette rentrée est pour Minicap à deux vitesses. En effet, cela va bientôt faire deux semaines que la belle ne va à l’école que le matin. C’est donc une rentrée en douceur puisqu’elle ne doit affronter, pour l’instant,  que l’univers de la classe et de la cour. Et c’est déjà énorme pour un si petit bout.

rentree8

Avec la réforme du rythme scolaire, finalement Minicap ne rate pour l’instant quasiment rien de la classe puisqu’elle a cours le mercredi matin et que le mardi et vendredi après la sieste elle ne travaillera de toute façon plus avec la maîtresse mais dans des ateliers ludiques. Elle n’a donc raté que trois ateliers de vrai travail, depuis la rentrée. Pour information, la réforme à Paris est on ne peut plus complexe puisque les rythmes changent tous les jours. Le lundi et le jeudi les petits écoliers finissent la classe à 16h30, le mardi et le vendredi à 15h et le mercredi à 11h30. Voila, voila ! Sachant que les parents perdaient déjà le nord avant, vous imaginez bien comme la chose se complexifie à présent. Le mardi et le vendredi, de 15h à 16h30, il y a des ateliers ludiques en petits groupes, gérés par des animateurs et des ASEM (que l’on retrouve habituellement dans les classes de maternelle pour aider les maîtresses). Rien à voir avec l’école, je le précise car trop souvent les parents pensent que l’on fait la même chose en classe et durant ces nouveaux ateliers, que nenni ! 

Tout cela pour dire que Minicap est tombée sur l’année un peu complexe et que nous avons donc moult choix à faire concernant ses fins de journée. Pour l’heure, elle n’est donc allée à l’école que le matin. Et jusqu’ici, comme je le disais, tout va bien. La maîtresse m’a dit que cela se passait même très bien avec Minicap, qu’elle s’acclimatait bien et qu’elle se serait même fait un copain ! « Deux enfants calmes qui se sont trouvés » m’a précisé la maîtresse (note pour moi-même, Minicap, en collectivité est donc calme …)  Il n’y a eu aucun pleurs et une fois à la maison, la puce est capable de me raconter (partiellement) ce qu’elle a fait. La première semaine ayant été très axée sur le gâteau au chocolat dégusté en classe et les 3 ans d’une de ses petites camarades, la deuxième semaine est quant à elle un peu plus axée sur la peinture et la cour de récréation que Minicap adore puisqu’elle m’a déjà dit plusieurs fois « J’adore la réc(r)éation ! » 

Concernant la propreté, sujet de préoccupation extrême pour moi, il n’est à déplorer, pour le moment du moins, aucun accident pipi. Mais nous soupçonnons Minicap de se retenir toute la matinée, puisque vers 12h15 tapantes, la belle nous gratifie d’un beau pipi au sol … à la maison bien évidemment. Pour l’instant donc, nous lui remettons des couches à la maison, tout en lui proposant régulièrement les toilettes (qu’elle refuse catégoriquement avec nous) et nous nous retrouvons donc dans la situation absurde d’avoir une puce propre à l’école et en couches à la maison.  

J’appréhende donc un peu la suite. J’ai peur des journées entières à l’école, notamment pour la propreté même si à mon avis le passage par la sieste va solutionner la chose … si vous voyez ce que je veux dire ! Mais j’attends avec impatience le moment où Minicap se sentira totalement libre d’aller aux toilettes. J’appréhende aussi le passage par la cantine et le dortoir. Beaucoup d’enfants détestent les moments de transition, lorsque l’on change d’adulte référent et de cadre. Ce fut d’ailleurs le cas de Minicap, les premiers mois dans sa halte-garderie. Elle a pleuré quelques fois au moment de changer d’activités, m’avaient expliqué les éducatrices. Et tous les jours, en ce moment, j’ai un ou deux élèves très inquiets au moment de partir à la cantine ou au goûter. J’espère donc que les choses se feront sans trop d’encombre pour Minicap. La halte-garderie l’a préparée à ces moments de collectivité, manger et dormir avec les petits copains n’est pas complètement nouveau pour elle, heureusement.  Par ailleurs Minicap est épuisée de fatigue, j’attends donc de voir l’effet de la collectivité toute la journée durant, sur elle.

J’aurais aimé ne l’envoyer à l’école que le matin, pendant encore quelques mois, Mais cela n’est pas possible. J’ai la consolation de me dire qu’elle n’ira au goûter qu’une fois par semaine et que le mercredi et le jeudi après-midi, je serai là pour elle. Ce sont des moments précieux et c’est déjà tant par rapport à d’autres enfants qui doivent passer la journée entière à l’école, ou au centre de loisirs, 5 jours sur 7, sans parler des vacances. Parce que c’est la vie et qu’on n’a pas toujours le choix. 

rentree

En attendant, je me réjouis de voir que cette rentrée se déroule si bien pour l’instant. Mardi prochain, on tente la cantine et le dortoir ! Des nouvelles du front, bientôt ! 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :