Aller au contenu principal

S’arrondir et s’accepter

Après la naissance d’un bébé, la plupart des femmes mettent du temps pour se réapproprier leur corps. Cela est plus ou moins long, cela se joue sur différents terrains et revêt plusieurs formes. Mais dans tous les cas de figure c’est une étape importante de l’après accouchement, une étape qui mêle à la fois contraintes physiques (on ne se remet pas aussi vite après une épisiotomie de 10 cm que sans), émotions et histoire personnelle.

Pour ma part, la réappropriation de mon corps se joue beaucoup à travers la question du poids. Juste après la naissance de Minicap je me suis sentie totalement perplexe devant mon corps flasque. Je ne me reconnaissais plus. Il faut dire qu’outre les changements habituels,  j’avais pris 18 kg pendant la grossesse, alors que seulement un an avant la conception de Minicap, j’avais perdu 17 kg en suivant un régime. Autant dire que mon corps a joué aux montagnes russes en l’espace de trois ans. Difficile alors de retrouver son identité physique, de se situer et de se sentir à l’aise.

Aujourd’hui, après la naissance de petite R, je vis plus sereinement les choses. Certainement parce que j’ai pris moins de poids. Il me reste tout de même 4 kg de grossesse à perdre, et certainement 4 kg de plus pour me sentir bien. Or s’il y a bien un domaine qui me fait pas mal cogiter, c’est celui de mon poids. Non pas que j’aie honte de ce dernier, mais entre la honte et le bien-être il y a de la marge et de nombreuses sensations intermédiaires.  Je serais d’ailleurs bien ridicule de me sentir totalement déprimée par mon poids, après tout c’est plus ou moins moi qui le contrôle. Seulement voila, mon poids et moi nous avons toujours eu une relation compliquée.

Je suis un peu plus sereine malgré tout car une fois de plus, je tente de me faire une raison même si ce n’est pas facile. Je sais que c’est aussi ce que je suis. Je suis une femme gourmande et qui de surcroît n’arrive pas à trouver ça grave d’accumuler les kilos. Cette combinaison a nécessairement pour conséquence ma prise de poids ! Alors autant se faire une raison plutôt que de continuer à déplorer la situation. 

 

IMG_1055

Deux mois après l’accouchement.

Puis après tout, les rondeurs peuvent être perçues comme étant très attrayantes. Barbe de 4 jours adore les femmes dodues et me trouve plus belle aujourd’hui que le jour de notre rencontre. J’avoue que ce point de vue m’aide à accepter les choses ! Et surtout je me dis que chaque beauté est unique. En tant que femme, j’aimerais vraiment faire comprendre à mes filles qu’elles doivent trouver leur propre forme de beauté. Qu’il y aura toujours quelque chose qu’elles envieront à leurs voisines, qu’il y aura toujours une forme de beauté à laquelle elles aspireront mais qui leur sera inaccessible. Le plus important est peut-être de trouver ses propres qualités et d’apprendre à les mettre en valeur. Et surtout ne pas chercher à correspondre à un modèle standard, le même pour tous.

A présent, je regarde mes rondeurs avec plus d’indulgence qu’autrefois. Ces kilos sont aussi la marque de la maternité, de mes bébés. Si je tente de limiter la casse, je ne peux pas non plus revenir en arrière.

La semaine dernière, j’ai donné à Emmaus toutes les tenues en taille 38 que je gardais depuis la naissance de Minicap dans l’espoir de rentrer dedans à nouveau. Je n’abandonne pas mon objectif de perdre mes kilos de grossesse, histoire au moins de ne plus être dans la catégorie « en surpoids » que j’ai atteinte avec cette grossesse, mais je veux être réaliste et je sais que je ne retournerai plus à ce fameux 38. C’est un peu ça l’idée : s’arrondir oui mais surtout s’accepter. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

9 réponses »

    • Parfois la volonté arrive d’un seul coup. C’est ce qui m’était arrivé lorsque j’ai perdu mes 17 kg. Seulement dur, dur d’avoir l’énergie de faire un régime avec des enfants !

  1. J’aurai aussi quelques kilos à perdre, mais j’aime trop manger et je suis une grosse feignasse… En fait je n’ai pas de volontée…
    J’aime beaucoup quand tu dis que ces kilos sont la marque de la maternité, des bébés… Vu comme ça, c’est tout de suite plus joli!!!

    • Alors là, à moins que tu ais pris je ne sais combien de kilos depuis que je t’ai rencontrée, je dirais que tu n’as pas de kilos à perdre ! Non mais oh !
      Bon après, je le sais chacun a son propre niveau d’acceptation des kilos et sa propre perception.

      • Hihi c’était en hiver avec des pulls et manteaux^^ non en fait je n’ai pas vraiment de kilo à perdre (mêem si j’ai rpis 3 kilos cet hiver…) mais je suis un peu molle du ventre et des hanches… En gros il faudrait plutôt transformer la graisse en muscle…

  2. C’est un très joli article et je connais moi aussi cette relation compliquée avec mon poids…sauf que mon mari déteste les rondeurs. Je te félicite pour ce post si réel et si bien ecrit

    • Merci ! Rah dommage pour ton mari mais c’est rassurant de savoir que non tous les hommes ne préfèrent pas les femmes minces. Quant à l’histoire compliquée avec les kilos, nous sommes nombreuses dans ce cas, le tout est de trouver son équilibre sans se laisser dicter sa conduite par les autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :