Aller au contenu principal

Ce congé parental, ma chance

Il y a un peu plus de 3 mois, j’ai accouché d’une petite hirondelle toute douce, ma petite R. Et il y a un peu plus d’une semaine, mon congé maternité a pris fin. Je suis à présent et pour 6 mois, en congé parental. Je suis donc maman à temps plein, pour un temps du moins. Cela représente un sacrifice financier non négligeable et un rythme de vie très particulier que tous les parents n’ont pas nécessairement envie de connaître. Alors pourquoi ce choix ?

Ce congé parental, je le mûris quasiment depuis la naissance de ma grande Minicap. En effet, à peine quelques jours après sa naissance je me morfondais déjà à l’idée de la laisser. Je regardais mon nourrisson et je me demandais comment il me serait possible de la laisser et de vaquer à des occupations à des années lumières de mes envies d’alors. Au fur et à mesure que la fin du congé maternité s’approchait, l’entourage me parlait de plus en plus de la reprise. Le tout avec une certaine nonchalance. Pourtant lorsqu’on me disait « Ça va te faire du bien de reprendre le travail, non ?! » cela me faisait exactement le même effet que si on m’avait dit « Ça va te faire du bien de te faire amputer d’un bras, non ?! » L’heure était grave pour moi et je ne comprenais pas qu’on me parle du sujet comme si tout était normal. Pour résumer la situation, je n’étais tout simplement pas prête. Or en la matière, il semble assez évident qu’on ne s’adresse pas à la partie rationnelle du cerveau. Mon combat se livrait dans mes tripes et dans mon cœur. Résultat des courses, j’ai réussi à garder Minicap quelques mois supplémentaires mais avec tout de même, un passage de 10 jours au travail. Le tout ne s’est pas joué sans difficultés … 

Cette expérience à l’opposé de la séréinité pourtant nécessaire dans de tels moments, m’a convaincue qu’au(x) prochain(s) bébé(s), il me faudrait prendre un congé parental, quoi qu’il nous en coûte. C’est pourquoi, cette fois-ci, pour petite R, j’ai anticipé, je m’arrête et je m’occupe d’elle 6 mois de plus. Cela nous coûte financièrement, cela me coûte en terme de vie sociale mais que cela me rend heureuse de passer mes journées avec petite R, de profiter de chaque sourire, de chaque râlerie, de chaque progrès ! J’apprécie aussi de ne pas avoir à me préoccuper du mode de garde, de pouvoir accompagner et chercher Minicap à l’école chaque jour. J’aime vivre avec mes filles et pouvoir me consacrer à elles, malgré la fatigue, malgré le manque de temps pour moi. Je sais que c’est une chance, et je la savoure pleinement. 

IMG_1736

Dans 6 mois, je reprendrai le travail, non pas que je ne serais pas capable de rester un peu plus longtemps avec petite R. Pour moi, l’idéal serait de reprendre à son premier anniversaire, mais cela n’est pas possible. Je sais néanmoins, qu’arrivées au terme de ces 6 mois supplémentaires, cela nous fera du bien à toutes les deux de nous quitter un peu. Je reprendrai une activité (et les sous qui vont avec !), une vie sociale et de son côté petite R découvrira de nouvelles choses et se fera une place en ce monde. En attendant, je ne vais pas m’ennuyer car un congé parental est tout sauf un congé ! Et surtout en attendant, je vais savourer et câliner ma toute toute petite R. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

16 réponses »

  1. Profite de ce congé parental 🙂
    Je pense à faire comme toi si un autre bébé arrive, pour en profiter pleinement 9 mois avec c’est super 🙂 Et puis en fait ça passe vite… Ça y est Poupette va sur ses 9 mois et je n’aime pas être séparée d’elle quand je vais au travail, bien que ça me permet de souffler un peu 🙂
    Je suis dans des assos qui parfois m’obligent après le travail à aller directement en soirée ou réunion et du coup je ne vois pas Poupette avant le lendemain. On m’a sorti « Ça doit te faire du bien une soirée tranquille sans ta fille »… Gné… Que d’al, j’en avais mal au cœur de ne pas la voir ! Déjà qu’en semaine je ne la vois pas de la journée, quand en plus le soir je ne peux pas la voir…

  2. J’ai eu la chance de passer 9 mois avec mon aînée et 13 avec mon deuz. C’est une vraie chance. Après, cela ne convient pas forcément à toutes les mamans (j’ai des amies ravies de reprendre le travail rapidement) et il faut pouvoir financièrement. Je trouve d’ailleurs dommageable que le gouvernement ait raboté 6 mois de congé sous couvert d’égalité homme/femme. Parce que le congé est forcément pris par le moins rémunéré des 2, quel que soit son sexe. Et parce que 2,5 ans ca ne correspond pas à l’entrée à l’école pour ceux qui n’ont pas de mode de garde…
    Bref, je digresse… Profite bien 😉

  3. Profite pleinement de ces 6 mois, cela passe très vite ! J’avais fait ce choix pour ma première et je ne l’ai jamais regretté, c’est tôt 10 semaines pour laisser son bébé !

  4. Tu a fais le bon choix et ces moments de la vie rien ne pourra les remplacer, le premier sourire, les premières gestes, la première dent … Ce n’est des vacances mais c’est magique
    Alors profite tant que tu y ais et que Dieux te garde ton petit choux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :