Aller au contenu principal

8 mois sur terre

Je m’étais dit que j’arrêterais les billets sur l’évolution mensuelle de Petite R, que j’en avais peut-être même un peu trop abusé. Car même si un nourrisson évolue incroyablement vite, il y a rarement tant de choses à dire d’un mois sur l’autre. Finalement je les écrivais un peu pour moi ces billets, pour être sure de ne rien oublier, comme pour figer le temps. 

Je pensais tout de même continuer de façon moins fréquente, en écrivant le prochain billet pour ses 9 mois puis ses 1 an. Et finalement, j’ai pensé à cette petite phrase qu’on entend quand les bébés fêtent leurs 9 mois  : 9 mois dans le ventre et 9 mois dehors. Comme s’il s’agissait d’un cap à franchir pour bébé comme pour maman, correspondant en plus à l’angoisse de séparation. Oui mais voila, ma Petite R, je ne l’ai pas portée 9 mois dans mon ventre mais 8 mois tout rond, tout pile. Alors, c’est bien maintenant que j’ai envie de dresser un petit bilan de ma douce qui a tant changé depuis 2 mois.

IMG_1502 (2)

8 mois … comme c’est court et long à la fois. Court car l’évolution est si exponentielle, qu’on en oublierait presque qu’il y a encore quelque temps, bébé passait son temps à dormir, qu’une fois posé il se recroquevillait immédiatement comme moulé dans le ventre de maman, qu’il ouvrait de grands yeux observateurs sur le monde mais manifestait que de timides interactions avec l’entourage. Mais long aussi car le temps s’écoule parfois lentement quand on se perd dans le rythme couche/tétée/purée/bain/dodo. Si à cela on ajoute des siestes compliquées, des nuits parfois collées serrées et des sorties en couple reportées avec des « quand elle sera plus grande … » à foison, alors là, oui, 8 mois c’est un peu long.

Mais en regardant mon bébé de 8 mois, ce que je constate surtout et qui m’émerveille autant que la première fois, c’est la joie. Entre 6 et 7 mois, j’ai senti un véritable cap, comme si Petite R dévoilait sa personnalité. Depuis, avec Barbe de 4 jours nous dégustons, savourons comme un bon vin la découverte du caractère de Petite R. Et j’essaye de retenir tous ces petits détails que nous seuls connaissons, qui font de nous ses parents. Comme le fait que lorsque Petite R est énervée et veut changer de situation (au hasard, aller dans les bras de sa mère …) elle tape sans discontinuer ce qui se trouve à portée de ses mains : le bord du lit mais aussi l’épaule de son père. J’aime aussi savoir que Petite R est une grande tactile. Elle touche le visage des gens qui la portent, avec sa petite main, comme pour mieux les voir, elle tente de toucher les chats qui passent devant elle en gloussant ce qui les fait inexorablement fuire. Elle peut longuement manipuler tous les objets à sa portée. Parfois je la surprends les mains jointes et elle joue à les observer en s’agitant. 

J’aime savoir que Petite R n’est pas comme sa soeur. Je sais, il est plutôt mal venu de comparer, mais je trouve ça assez fantastique (bien que complètement logique) d’avoir mis au monde deux enfants totalement uniques. Si Minicap était un bébé ultra tonique, bavard et rieur, Petite R, elle, est beaucoup plus dans la retenue. Elle rit moins souvent, moins fort, elle sourit surtout pour répondre aux sourires des autres mais jamais au hasard. Elle parle peu, si elle a toujours eu son fameux jeu de bouche « pffff » qui est devenu sa marque de fabrique à la maison, elle ne commence à beaucoup gazouiller que maintenant. Et souvent pour râler, elle nous dit de grands « Ana ana ana ana ». Barbe de 4 jours en a déduit que cela signifiait « maman » …

Petite R est une râleuse, elle a son petit caractère, qu’elle manifeste très bruyamment ou à renfort de grosses larmes qui me fendent le coeur.  Parce que ce que je perçois chez elle, même si j’ai peut-être tort, c’est une grande sensibilité. Comme tous les bébés me direz-vous, c’est certainement vrai. Après tout, Minicap l’a toujours été aussi, mais différemment et c’est ça qui est chouette.

En tous les cas, Petite R n’est finalement pas ce que j’appellerais un bébé tonique. Non, elle s’agite comme tous les bébés mais sans excès et elle a besoin de sommeil, beaucoup de sommeil. Parfois je l’avoue nous faisons la grasse matinée, toutes les deux, jusqu’à 9h30 … Lorsque cela arrive, son père dit « Elle est comme sa mère ! » Par ailleurs, la puce ne semble pas pressée de visiter l’appartement. A 8 mois, elle vient tout juste d’apprendre à se retourner dans tous les sens, alors le 4 pattes ce n’est pas encore pour tout de suite. En revanche, elle ne supporte plus de rester allongée. Depuis ses 7 mois, elle exige d’être assise, même si elle ne tient pas encore parfaitement bien.

Bref, Petite R se laisse porter par la vie. Mais si ce bébé est tout doux il n’en est pas moins un bébé compliqué pour toutes les choses qui font le quotidien des tous petits : la diversification (même si cela va de mieux en mieux, j’en reparlerai bientôt) et le sommeil qui est, comme il l’a été pour Minicap, morcelé et souvent en mode dépendant. Mais cela est certainement un peu de notre faute. 

IMG_1500 (2)bis

8moisbisTenue Jean Bourget, chaussures Hippie Ya et bébé homemade

Malgré tout, ce que je retiens surtout de ma Petite R c’est son sourire d’un bout à l’autre de son visage lorsque sa sœur fait le clown, ses éclats de rire avec elle, toujours plus intenses. J’aime son sourire doux et attentif quand elle entraperçoit son père, avec son petit air qui veut dire « Tu me fais une blague ? Tu me fais rire papa ? » Et ses yeux brillants quand elle me voit, avec des gloussements de joie et d’impatience quand vient l’heure de la tétée. Ce que je retiens le plus malgré les énervements, les pleurs de bébé et le sommeil qui n’arrive pas, c’est la joie. La joie de vivre, la joie ostentatoire de Petite R qui en l’espace de quelques secondes arrive à mettre du baume au cœur fatigué. 

8 mois à avoir été couvée dans mon ventre et 8 mois à avoir grandi au chaud, à la maison … j’espère qu’elle sera bientôt prête pour la prochaine étape. Prochaine étape qui me fait un peu peur, je l’avoue, même si beaucoup moins que pour Minicap. En effet, dans 5 semaines, je reprends le chemin du travail, à mi-temps certes, mais tout de même. Je ne m’en fais en réalité que pour deux petites choses : les siestes de Petite R car en ce moment, elle ne s’endort qu’en porte-bébé et pour l’organisation familiale qui risque d’être un peu chaotique au début …

Mais il reste encore 5 semaines. Alors même si je réfléchis tous les jours à habituer doucement  mon oisillon, sans trop savoir si j’y parviendrai, je compte bien savourer à sa juste valeur ce temps pour nous.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

4 réponses »

  1. Je retrouve beaucoup de ma Noisette dans ta Minicap! 🙂
    La mienne aussi « se laisse vivre » (en comparaison de ses soeurs qui étaient de vraies flèches!).
    Elle aussi est née à 8 mois tout pile (et ça lui aurait profité de rester 2 bonnes semaines de plus)
    Par contre c’est une grande joviale qui sourit sans arrêt! 🙂

    Moi j’aime bien ces récapitulatifs! J’en avais fait longtemps pour MC et je ne regrette pas, j’aime les relire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :