Aller au contenu principal

Une sœur en cadeau

Minicap et Petite R ont 3 ans et demi d’écart. Certains trouvent que c’est beaucoup, d’autres que c’est peu. Toujours est-il que c’est leur écart d’âge et le restera pour leur vie entière. Notre idéal se situait plus autour de 3 ans d’écart tout pile, voire un peu moins mais c’était sans compter sur l’humeur de dame nature qui n’en fait qu’à sa tête. Loin de moi l’idée de me plaindre pour 6 petits mois de rien du tout. D’autant que la maman fraîchement multipare que je suis, se dit qu’il n’y a rien de parfait et que chaque situation a ses avantages et ses inconvénients.

Oui, Minicap a été fille unique 3 ans et demi durant. Ce n’est pas si long mais suffisant pour créer une profonde habitude. De plus, son jeune âge en pleine transition entre un état de grand bébé à toute petite fille ne l’a pas aidé à passer le cap. Mais aujourd’hui, 8 mois plus tard, je sens que le plus dur est derrière nous. La lumière est au bout du tunnel. Moi qui n’ai eu l’impression de souffler qu’après le premier anniversaire de ma grande Minicap (dont la naissance avait été un vrai ouragan dans notre vie), je sens petit à petit, là aussi, que nous nous nous dirigeons vers des eaux plus calmes et une petite vitesse de croisière familiale. 

Oui, Minicap ne joue pas vraiment avec sa sœur. Elle est brusque avec Petite R, lui prend des jouets des mains et la bouscule parfois. Leurs préoccupations ne sont absolument pas les mêmes. Minicap a parfois bien du mal à communiquer avec un bébé. Notamment, quand elle hurle au lieu de parler, qu’elle fait la fofolle à outrance pour faire rire, en en faisant parfois un poil trop comme ce jour où tout à son enthousiasme, elle est tombée et s’est ouvert le dessus du nez. 

Et quand elles grandiront, alors ? Elles auront 4 années d’école de distance l’une de l’autre. Quand Petite R entrera à l’école, Minicap ira en CE1, l’écart sera énorme. Qu’arriveront-elles à partager ? Que pourront-elles s’apporter ? Est-ce que Minicap aura honte de sa petite sœur ? En aura-t-elle assez de la petite qui la colle devant ses amies ? Quand elles seront au collège, lycée, seront-elles complices ? Est-ce que la grande conseillera la plus jeune sur les cours intéressants ou non, les filières à choisir, ou à proscrire, mais aussi  sur les garçons et les mauvaises combines ? 

IMG_9910bPhoto prise 3 semaines après la naissance de Petite R 

Je me dis tout ça, je me pose toutes ces questions. Et en même temps, là, tout de suite ce que je vois c’est une grande certes maladroite et brusque mais qui surtout s’intéresse à sa petite sœur, qui comprend du haut de ses 4 ans qu’on ne s’occupe pas d’un bébé comme des autres, que certes il est long de voir la petite grandir mais qu’en attendant il faut la protéger. Je vois une Minicap fière de faire rire sa sœur, fière de pousser la poussette, d’essuyer la bouche pleine de purée, de montrer ses livres, ses jouets, et le monde quoi. Une Minicap possessive et protectrice, qui ne supporte pas qu’un autre enfant touche ou embête sa petite sœur. Une Minicap qui m’a dit avec ses mots d’enfants « je suis tombée amoureuse de Petite R. »

Puis quand je vois Petite R, justement, dont le visage s’illumine à la vue de la grande sœur, quand j’entends les éclats de voix et de rire pendant le bain,  je sais que cette fratrie, si petite soit-elle pour l’instant, est un cadeau pour elles deux. Minicap apprend chaque jour à partager, à soigner, à donner, à prendre en compte l’autre et à aimer l’autre malgré la place un peu volée. Petite R, elle, n’aura jamais à apprendre à partager, elle le fera par la force des choses, mais quel cadeau pour elle que cette grande sœur qui sait déjà tant de choses, qui peut marcher, courir, sauter, danser, lire les lettres, faire des blagues et se défendre. Je ne doute pas que leur écart d’âge n’empêchera pas leur complicité, peut-être changeante et différente selon les périodes mais toujours présente quelque part, au fond, dans les racines. Car finalement ce qu’elles vont partager c’est une histoire, l’histoire de leur famille.

J’aime savoir qu’une fratrie, c’est une place à trouver, de la frustration, des déceptions et des chagrins un peu, mais aussi de l’amour, de la joie, des souvenirs et un grand cadeau pour la vie, surtout !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

19 réponses »

  1. Oh ce billet est très très émouvant, Plume aussi est très protectrice avec son frère et s’obstine à dire que c’est lui son prince et personne d’autre. Ce qui bien souvent est là pour m’attendrir!

  2. Mes deux filles ont 3 ans et demi d’écart aussi et ça n’a pas été simple au début… Lily toisait sa petite soeur avec hostilité, trouvait qu’elle ressemblait « à un phoque » ..! Puis il y a eu une phase d’accalmie envers Alice…mais de grande agressivité envers nous . Aujourd’hui, à 5ans et demi et 2 ans, elles sont très complices 🙂 Elle se chamaillent aussi très souvent, mais que c’est chouette de les entendre jouer, chanter, rire et comploter toutes les deux !

    • Minicap n’a jamais été agressive avec sa sœur mais elle l’a beaucoup été avec son père et surtout moi. J’imagine que c’est une phase normale et que tous les parents de plusieurs enfants passent par là. Mes puces commencent tout juste à partager quelques petits moments de jeu furtifs, j’imagine qu’à l’âge de tes filles ça doit être encore mieux !

  3. Evidemment il y a moins de proximité dans les jeux avec 3 ans et demi d’écart qu’avec 2, mais je crois qu’ils trouvent toujours le moyen de s’amuser ensemble quel que soit l’écart d’âge et toutes les copines de ma fille sont folles du petit frère malgré 6 ans d’écart 🙂

    • J’ai 7 ans d’écart avec mon grand frère, j’ai joué avec lui jusqu’à ses 14 ans (le pauvre …) Après, nous avons partagé d’autres choses. Je ne m’en fais pas tant que ça puis surtout on ne peut jamais prévoir. Je connais quelqu’un dont les enfants ne jouent pas ensemble malgré leurs 2 ans d’écart !

  4. Très joli ton billet 🙂 Je crois qu’il n’y a ni écart d’âge, ni positon idéale dans la fratrie. trouver sa place, se construire en tant qu être humain et aussi en tant que « grande soeur » ou « petit dernier ».

    Je retrouve des similitudes entre tes 2 filles et les miennes, cette façon de marcher l’une à côté de l’autre sans forcément se rejoindre mais sans se quitter des yeux pour autant. c’est beau, la fratrie ❤

  5. J’aime beaucoup ton article, et en effet il n’y a pas d’écart idéal, le hasard fait que Zoé et Justine ont exactement le même écart que ma soeur et moi (à 2 jours près), ce n’était pas ce qu’on souhaitait à la base mais j’aime ce signe, après je sais qu’à l’adolescence de Justine le creux semblera énorme, et ça s’estompera ensuite, et l’écart sera (ou non) au niveau de leurs choix de vie, de leur construction personnelle.

    • C’est drôle ce petit clin d’œil du hasard. Cela t’aidera peut-être à appréhender les choses. Ma propre fratrie ne ressemble tellement pas à celle de mes filles, j’ai parfois du mal à imaginer et appréhender.

      Oui, j’imagine que les différences fluctuent en fonction des âges et périodes. Effectivement, à l’âge adulte tout dépendra surtout d’elles, de leurs choix. Finalement, on réfléchit beaucoup alors que tant de choses ne dépendent pas de nous !

      • Oui j’aime ce clin d’oeil, d’autant plus que ma soeur et moi sommes vraiment proches, ça aurait été l’écart avec mon frère, ça ne m’aurait pas fait le même effet…

  6. Aaah les fratries… Que dire de la mienne? 3 soeurs, 3 ans de différences entre chaque, alors c’est sur que entre la première et la dernière ca fais une sacrée différence d’âge mais 3 ans cest génial. Je suis la dernière, ma grande soeur de 3 ans mon ainée a toujours été la pour moi, on a ete au collège ensemble une année moi 6eme elle 3eme. Elle me protégeait, mais surtout je la protégeait, car dans les yeux d’une petite soeur de 11ans, quand un garçon embête ma sœurette il mérite une bonne correction
    alors c’est sur il y a eu beaucoup de bagarres, on c’est crié dessus, jeter des choses a la figure. Mais surtout on cest toujours aimer plus que tout! 4ans cest pas énorme quand il y en a que deux, avec ma soeur on a énormément jouer ensemble on passai des apres midi a jouer aux playmobil, ce que rendai ma mère folle. En tout cas il y aura surement de dur moment a passer (parce que entre soeur ca se chamaille tout le temps) mais il y a surtout que de bons moments

    • Nous comptons peut-être faire un ou une petite troisième. On arrivera peut-être à ce même schéma familial ! 6 ans d’écart entre l’aînée et la petite dernière, c’est beaucoup mais en même temps cela peut créer de jolies combinaisons et souvenirs aussi, non ?
      En tout cas, j’ai hâte de les voir se chamailler et s’amuser ensemble !

  7. Je suis tombée sur ton joli billet via la une d’Hellocoton, et je ne peux m’empêcher de commenter.

    J’ai 4 ans de différence avec ma petite sœur qui va avoir 20 ans cette année. Malgré les nombreuses chamailleries et les disputes qui ont rythmé notre enfance et adolescente, j’aime ma petite sœur plus que tout et nous sommes aujourd’hui très proches. C’est souvent moi qu’elle appelle pour discuter de son avenir, ou lorsqu’elle n’a pas le moral à cause des ses études difficiles, puisque je suis passée par là il n’y a pas longtemps! Elle reste la personne qui me manque le plus depuis que j’ai déménagé à 1000km de ma famille, et nos WE, sorties, cinés, concerts (où je l’emmène depuis bien plus longtemps que je n’ai moi même le droit de sortir ^^) sont de merveilleux moments. Même nos parents reconnaissent que nous sommes « insupportables » quand nous sommes toutes les deux, toujours d’accord pour n’en faire qu’a notre tête et pour les embarquer dans nos folies.

    Je souhaite le même bonheur à tes filles, et même si c’est toujours compliqué dans une fratrie, 4 ans de différence n’empêchent pas d’être vraiment proches =)

  8. Ici mes deux grandes ont 9 ans et 3 mois d’écart. Pour la plupart des gens c’est énorme et elles n’auront jamais de complicité.
    C’est idiot, l’âge n’a rien à voir dans la complicité et l’affection que se portent des frères et soeurs!
    Elles se chamaillent comme si elles avaient le même âge, elles jouent ensemble, Mouflette apprend tout un tas de trucs à sa petite soeur…
    Et elles se jalousent les sourires de la benjamine, avec qui elles ont respectivement 13 ans et 3 mois d’écart et 4 ans presque tout pile. Ca n’est pas rose tous les jours, ça n’est pas parfait, mais elles s’aiment, c’est évident! Et rien ne leur enlèvera cette complicité qui grandit entre elles trois! 🙂

    Alors 3 ans et demi ou 10 ou 2, je crois que ça ne change pas grand chose, tes filles s’adoreront, elles se détesteront parfois, mais ce qui comptera plus que tout c’est l’amour inconditionnel et fraternel que rien ne pourra jamais leur enlever! 🙂

    • Oui tu as raison c’est idiot. J’ai 7 ans d’écart avec mon frère. On a joué ensemble pendant des années et on est restés complices. Je ne m’inquiète pas, ce sont plus des interrogations, de l’anticipation comme je le fais un peu trop souvent alors que rien n,’est prévisible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :