Aller au contenu principal

L’allaitement, elles et moi

L’allaitement c’est une aventure, une histoire à deux, à trois avec le papa et surtout une envie qui se concrétise ou non par un choix. J’ai toujours voulu allaiter mes enfants. Parmi les inextricables détails à envisager et choix à faire en devenant parent, celui d’allaiter était une évidence pour moi.

Pour Minicap, si le démarrage s’est avéré éminemment compliqué, l’allaitement a finalement suivi son cours le plus naturellement possible. A tel point que celui qui ne devait durer que 6 mois, a duré plus de 2 ans. Est-ce que j’avais envisagé un allaitement long avec mon aînée ? Non. Je n’aurais jamais cru aller aussi loin, je ne regrette rien car tout s’est fait naturellement. Je ne regrette ni les tétées retrouvailles en fin de journée, ni les tétées de consolation après les chagrins ou les tétées pour s’endormir. C’est notre histoire à Minicap et moi. Mon seul regret a été de devoir la sevrer un peu par la force, pendant mon début de grossesse. Certes, elle ne tétait presque plus, certes vu la durée de son allaitement et notre fusion, un élément extérieur n’était pas du luxe pour mettre un terme à cette histoire. Mais j’aurais aimé que le timing soit meilleur, surtout pour elle. 

Pour Petite R, je vis un allaitement plus que réussi. Depuis ses premières heures de vie, jusqu’à aujourd’hui, son allaitement n’a rencontré aucun obstacle. Il a même été d’une grande aide pendant la bronchiolite de la puce. Mais aujourd’hui, si j’aime toujours autant l’allaiter, je pense à la suite, à l’après. Je sais comme le temps passe vite et comme les habitudes sont difficiles à perdre. J’ai d’ailleurs instauré comme avec Minicap la mauvaise routine d’endormir mon bébé au sein. Aujourd’hui, une nouvelle fois, j’en paie le prix. Et Petite R peine parfois à trouver son sommeil sans moi (surtout le soir). De plus, je ne me vois pas repartir dans plus de 2 ans d’allaitement. Cela fait 4 ans que j’enchaîne allaitement, grossesse et allaitement et j’aimerais mettre mon corps au repos. Comme une envie de passer aussi à autre chose, de retrouver des sensations qui me sont propres, de prendre soin de moi d’une autre manière. 

Alors, aujourd’hui, je l’avoue je songe au sevrage de Petite R. Pas tout de suite, oh non, elle est encore si petite, mais dans quelques mois, peut-être. Je songe aussi à ma reprise du travail. Je ne saurai jamais si l’allaitement a rendu la séparation plus dure pour Minicap par exemple ou si au contraire ce lien unique quand on était ensemble l’a aidée. Dans le doute, j’aimerais faciliter le cap pour Petite R. Alors tous les jours, Barbe de 4 jours et moi proposons un biberon de lait artificiel à notre bébé. Elle n’en boit qu’une faible quantité, pas plus de 30 ml, mais je me dis que c’est un début. Je ne me refuse plus non plus de me mettre un peu plus sérieusement au régime, chose que j’ai toujours eu du mal à faire en allaitant, par crainte de ne plus avoir assez de lait. Tout ça, dans la perspective plus ou moins proche de sevrer Petite R. Dans combien de temps ? Cela dépendra surtout d’elle et un peu de moi.

En attendant, je profite de ces instants magiques, de cette tendresse infinie les yeux dans les yeux, de la petite main venant toucher ma peau, jouer avec mes vêtements et des sourires échangés au détour d’un bisou sur la peau incroyablement douce de mon bébé. Je veux garder en mémoire cette routine unique, ces sensations qui me sont si familières depuis quelques années et que je garderai quelque part à l’abri au fond de mon cerveau. Et peut-être qu’un jour, peut-être quand je serai grand-mère, un geste, une odeur me rappelleront ce grand bonheur, un peu à la manière d’une madeleine de Proust, comme une grande bouffée de souvenirs.

IMG_1607b

IMG_1609b

IMG_1612b

IMG_1613b

En même temps, je vous dis tout cela et il se peut que je ne résiste pas et allaite encore un moment … Mais comment dire non à ces beaux yeux ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

1 réponse »

  1. Il est trop mignon ce bébé 🙂 que dieu vous le bénisse, sinon moi je suis pour l’allaitement et repartir pour deux ans aussi, c’est un sacrifice certes mais c’est que du bénéf pour l’enfant, voilà c’est mon avis et il n ‘y a pas mieux que le naturel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :