Aller au contenu principal

L’après reprise

Arrivés quasiment au terme de la période, comme les professeurs nomment ce temps entre chaque vacances, j’ai envie de dresser un petit bilan de ma reprise du travail après presque un an de congé maternité puis parental.

J’ai repris le travail à mi-temps, début mars. Concrètement, cela représente, en présentiel, deux jours plein par semaine et une demi-journée une semaine sur deux. Il faut ajouter à cela les temps de préparation et les réunions. Mais l’un dans l’autre, je reste globalement encore très présente à la maison. Aussi, à défaut de trouver un mode de garde qui correspondait à nos besoins en plein milieu d’année scolaire, nous avons choisi une option que l’on espère temporaire de mars à juillet. Nous avons fait appel à l’agence O2, dont j’avais déjà testé les services dans le cadre du blog, il y a un moment de cela. C’est O2 qui emploie notre nounou à domicile. Pourquoi faire appel à une agence ? Parce qu’on ne se sentait pas rassurés de passer par le bouche à oreille, et par des voies détournées. Nous nous sentons plus sereins en passant par une entreprise pour engager des personnes qualifiées. Par ailleurs, le fait de passer par une agence nous permet de faire valoir des droits à des indemnités auprès de la CAF, ce qui dans le cas de la garde à domicile, n’est pas négligeable. Cependant, les aides étant plafonnées, nous ne pouvons nous permettre que 8 heures de garde dans la semaine. Le reste du temps, je vous rassure ce ne sont pas les chats qui se chargent du baby-sitting. C’est Barbe de 4 jours qui plusieurs heures par semaine joue le papa au foyer. Cela est possible grâce à son statut freelance.

Tout cela pour dire que finalement la situation est presque royale pour Petite R. Elle reste à la maison, elle côtoie une tierce personne ultra douce et qui a l’habitude des bébés hurlants, tout en étant gardée la très grande majorité du temps par ses parents. Elle a deux journées de tête à tête avec sa maman et partage tout de même beaucoup de temps avec sa sœur. Bref, la belle vie pour elle ! Cela n’a tout de même pas empêché des premières semaines compliquées. J’avais pourtant bien préparé le terrain, il n’empêche qu’il a fallu attendre la 4ème semaine pour que la puce décroche un sourire à la nounou et la 5ème semaine pour que tout se passe impeccablement. Il faut avouer que nous ne l’avons pas aidée en amorçant tous ces changements en pleine crise d’angoisse de la séparation, à ses 9 mois. Aujourd’hui, tout se passe donc bien. Barbe de 4 jours a remarqué que Petite R ne pleurait plus ni en début ni en fin de garde. La nounou, quant à elle semble plus détendue, comme si elle avait trouvé ses marques et fini par comprendre la puce.

La seule pointe d’angoisse qui persiste se voit le lendemain de mes journées travaillées : le samedi. En général, c’est la journée de la chouine pour Petite R. Elle chouine, elle pleure, elle trépigne. Bref, le samedi Petite R évacue une certaine mauvaise humeur, d’un seul bloc ce qui, associé à la fatigue accumulée de toute la famille, donne un mélange tip top pour passer un bon début de week-end.

PetiteR

De mon côté, j’ai vécu les choses à peu de choses près comme ma Petite R. C’est à dire des premiers jours un peu compliqués entre joie de sortir de la maison et le crève cœur en partant. La journée passée la main collée à mon portable avec l’irrépressible besoin de savoir si tout allait bien pour mon bébé et dans le même temps  un milliard d’autres choses à penser pour mon travail. Le gros coup de blues, je l’ai connu la deuxième semaine, lorsqu’il a fallu rester à une réunion. Retour à la maison à 21h15, mes deux filles couchées avec Minicap que je n’avais déjà pas vue le matin pour cause de départ à 7 h  … Quand le lendemain,j’ai du enchaîner avec une journée sans revoir les puces, là, le spleen de la jeune maman qui travaille était là. Je ne me suis pas laissée abattre mais j’avoue que le paramètre « mi-temps » m’a été d’un grand secours. Depuis, j’ai eu un gros moment de fatigue. J’ai revécu cette joie incommensurable d’aller travailler avec 4-5 heures de sommeil de qualité à mon actif, je me suis de nouveau questionnée sur mon métier que je trouve toujours aussi humainement éreintant et complexe. Puis finalement, quelque part entre tout ça, j’ai fini par rire un peu de mes problèmes. J’ai décidé de positiver, je me suis rendue compte que j’étais beaucoup mieux organisée qu’il y a deux ans, lors de mon premier mi-temps et que je gérais à peu près l’organisation à la maison. Ce « à peu près » me suffit tant que ça tourne et que tout le monde se porte bien. Bref, depuis 2 semaines, je me sens un peu plus sereine, comme si Petite R et moi nous étions retrouvées en cours de route pour nous dire que tout allait bien et qu’on pouvait chacune mener notre bout de chemin.

Du côté du reste de la famille. Pour Minicap, ma reprise est une joie. En effet, elle est ravie que je ne sois plus tous les jours avec sa sœur. Elle adore aussi que la nounou l’amène à l’école une fois par semaine. Minicap semble beaucoup aimer m’imaginer en maîtresse d’école. Elle me demande quand elle pourra venir dans ma classe, elle voudrait que je sois sa maîtresse … etc. Bref, pour elle l’équilibre semble être trouvé. Pour Barbe de 4 jours c’est une autre affaire. Il travaille une grosse partie du week-end pour compenser ses heures manquées et il connait cette fatigue propre aux parents au foyer qui gèrent seuls plusieurs heures de suite leur bébé et parfois même leur bébé ET la plus grande. Alors comme je le disais plus haut, les débuts de week-end sont souvent difficiles, les besoins de chacun ont du mal à coïncider. Dans ces cas là, je prie ma bonne étoile (enfin surtout celle de Barbe de 4 jours qui a toujours été très chanceux) pour avoir un mode de garde plus simple en septembre. Plus simple et accessoirement moins coûteux ! Crèche collective, crèche familiale ou même halte-garderie qu’importe, mais un vrai mode de garde, pitié !

 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

5 réponses »

  1. Je préfère de loin les crèches familial, si tu en trouve, ça serai cool pour toute la famille
    Dans quelle région vous êtes, comme ça si je connais une adresse je vous la fournirais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :