Aller au contenu principal

Un an sur terre

Comme je me sens à la fois heureuse et triste … comme je me sens un peu bête aussi d’en faire tout un foin. Hier, Petite R a eu un an.

J’ai l’impression que c’était hier, cette jolie naissance que Barbe de 4 jours et moi avons vécue si sereinement. J’ai en tête chaque moment de cette arrivée sur terre :  le départ en pleine nuit, le travail, ma concentration, mon homme épuisé qui essayait de dormir avachi sur une table et qui n’y arrivant pas, faisait blagues sur blagues pour tromper son ennui … Les contractions et la douleur que j’oublie peu à peu pour ne garder que les jolis souvenirs : le nom fleuri de la salle de naissance, la baie vitrée avec la jolie vue sur Paris que j’ai tant appréciée mais qui m’a aussi amenée à me demander, entre deux contractions, si les personnes dans l’immeuble d’en face pouvaient me voir accoucher … le soulagement de voir la table de préparation pour mon nouveau-né juste à côté de mon lit. Et surtout, surtout, je me rappelle de son arrivée à elle, toute douce, sans cri, sans heurts. Je me rappelle le peau à peau, la première tétée après le tumulte et ces instants de fusion et de bonheur indescriptibles.

Je repense en souriant à tous ces moments et me voila un an plus tard, réalisant à peine que ma si petite puce n’est plus si petite. Je regarde le chemin parcouru et je suis heureuse car finalement Petite R a vécu une belle première année. Je n’ai pas de regret.

unanter

unanbisBandeau Happy Léonie, Robe Monoprix (ancienne collection), chaussettes Rose and Cabbage et bébé homemade

Petite R est un grand joli bébé. Elle crapahute partout, touche à tout, casse tout, mange tout. Elle mord, crie, attrape et sait ce qu’elle veut. Mais elle est aussi charmeuse, souriante, rieuse et caline. C’est une petite fort exigeante mais totalement attachante. J’adore la voir fredonner et faire danser ses mains dès qu’elle entend une chanson, se promener dans tout l’appartement en faisant trainer un énorme avion. Je souris quand je la vois s’accommoder des remontrances de sa grande soeur, un peu moins quand l’ensemble se transforme en chamailleries et crises de nerfs. Je fonds, quand elle caline la couette ou se précipite dans mes bras en réclamant une tétée. Je m’énerve et je ris en même temps quand elle essaye de m’arracher un bout de pain et s’offusque bruyamment quand j’ose le lui refuser. Elle m’épate quand elle comprend le fonctionnement d’un nouveau jouet, et elle m’attendrit quand elle observe calmement tout le petit monde qui l’entoure avec dans le regard un mélange de curiosité et de réflexion. Je ne m’en fais pas pour Petite R, elle s’adapte vite, et j’ai confiance en l’avenir.

Que Barbe de 4 jours et moi soyons prêts ou non, nous n’avons guère le choix, Petite R grandit à vue d’oeil. Elle a un an déjà. Nous nous sentons un brin nostalgiques et dans le même temps nous réalisons aussi que Petite R reste encore notre bébé pour un temps. Alors on profite de ses mimiques, de ses bouilles craquantes et de ses lubies de toute petite ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

3 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :