Aller au contenu principal

Betancuria et Ajuy

Avant de partir pour l’île de Fuerteventura, j’ai longuement hésité à louer une voiture pour pouvoir crapahuter à droite, à gauche. Après maintes réflexions, comme nous partions peu de temps, j’ai préféré m’abstenir. Cela ne nous a pas empêchés de bouger. Notamment, grâce à la location à la journée depuis la réception de notre village de vacances. Le seul hic de ce type de location à la journée, c’est qu’il faut avoir 5 ans de permis au compteur, sinon pas d’assurance ! Nous avons été joueurs et sommes tout de même partis avec notre petite voiture, à 35 euros, pour un mini road trip d’une journée !

Durant cette journée, nous avons pris la route pour le centre de l’île. Première étape : un des nombreux miradors offrant un beau point de vue sur l’île. Nous nous sommes arrêtés à celui où se tiennent dressées les statues géantes de 2 rois ayant régné sur l’île. Ce fut une belle occasion d’observer les paysages montagneux et désertiques de l’île.

Quelques kilomètres plus loin, nous avons pu rejoindre la ville historique de Betancuria. Capitale des Canaries, jusqu’en 1834, Betancuria est un village typique à l’ambiance absolument charmante. On y croise nécessairement quelques touristes mais il n’y a pas non plus foule. Nous avons visité l’église de Santa Maria (entrée 1,50 euros). Reconstruite en 1691, après avoir été détruite par des pirates, c’est une belle église à visiter si l’on vient jusqu’à Betancuria. J’ai particulièrement apprécié le plafond dans le museo de Arte sacro, que l’on rejoint depuis la sacristie. 

Les lieux de restauration ne manquent pas à Betancuria. Nous en avons déniché un que nous avons adoré : la casa princess Arminda, qui est également un hôtel. Le cadre donne envie de se poser là et de profiter de l’ambiance. Le menu est abordable et propose des plats typiques. Le menu enfant est appréciable. L’accueil, quant à lui, est très cordiale ce qui est à mettre en avant, tant nous avons rencontré des personnes peu aimables à Fuerteventura …

Après notre copieux déjeuner, nous avons repris la route avec comme destination : Ajuy et sa plage de sable noir. Pour rejoindre Ajuy depuis Betancuria, il nous a fallu affronter l’interminable route en lacets. La jeune conductrice, toujours aussi stressée que je suis, a du se concentrer très fort et Barbe de 4 jours a frôlé la crise cardiaque 4 ou 5 fois. Peut-être, quelques conducteurs m’ont aussi maudite au passage … Mais passons, nous sommes tous arrivés sains et saufs dans le village d’Ajuy (où je me suis tout de même fait remarquer avec ma conduite déplorable, une fois de plus !)

Ajuy est un petit village coloré surplombant une plage originale avec son sable noir volcanique. Nous n’avons pas tellement pu profiter de la mer tant les vagues étaient fortes (Fuerteventura est un spot à surfeurs !) mais nous avons tout de même pu sauter dans les vagues  et jouer dans le sable avant de reprendre la route.

Pour retourner au nord de l’île, personne n’avait envie de reprendre les routes de montagne. Aussi, nous avons emprunté une route différente, cela nous a notamment permis de passer dans d’autres villes : Pajara, Tuineje, Antigua et Tefia. Les filles dormaient alors nous n’avons fait que passer mais conduire à travers l’île nous a permis d’avoir un bon aperçu.

Dans un prochain billet, je vous parlerai de nos autres petites escapades.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :