Aller au contenu principal

Prague : vieille et nouvelle ville

Lors de notre séjour à Prague, nous avons logé dans un hôtel, à la limite entre vieille et nouvellle ville. Nous avons donc beaucoup marché dans cette zone et cela nous a très bien convenu ! 

Prague est une ville très facile à arpenter à pieds, sur deux jours et demi, nous avons marché 38 km et n’avons pris le métro que 5 fois, toujours pour faire des trajets de 3 à 4 stations, par fatigue surtout car il aurait presque été possible de tout faire à pieds. 

Le cœur de la vieille ville est la place de la vieille ville, un incontournable pour tous visiteurs. Il s’agit d’une immense place piétonne regroupant de belles églises à visiter comme l’église Saint Nicolas ou Notre-Dame du Tyn. C’est aussi sur cette place que vous trouverez la très connue horloge astronomique, véritable attraction touristique, elle s’actionne toutes les heures. Nous avons pu observer de nombreux visiteurs se mettre à courir pour être prêts, au moment où l’horloge se met à sonner.  Depuis cette place, de nombreuses rues piétonnes offrent de très agréables promenades, en particulier à la nuit tombée. Je pense notamment à la rue Melantrichova (où j’ai acheté des jouets et décorations de noël en bois) et la rue Celetna (où j’ai fait l’acquisition de poupées russes pour les puces et pour ma classe). N’hésitez pas à vous perdre dans ces rues, à entrer dans les tunnels et passages qui vous conduiront sur des petites places non soupçonnées. En continuant un peu plus loin, vous tomberez sur l’opéra ou dans une autre direction, sur la sublime maison municipale dont je parlerai dans un autre billet.

Nous avons pris un verre sur la place de la vieille ville, je ne me rappelle plus du nom du café, mais nous avons été très déçus. Si le cadre est de fait très agréable, le service a été peu cordiale et je me suis retrouvée pour la première fois de ma vie avec un coca imbuvable car coupé à l’eau et sans bulle. Barbe de 4 jours, quant à lui, s’est retrouvé avec une énormissime pinte de bière, nous nous sommes visiblement trompés en commandant … cela nous a bien fait rire mais je me dis que le serveur aurait peut-être pu faire une remarque pour nous guider. Nous sommes partis manger ailleurs, dans un restaurant de la rue Dlouha donnant sur la place. Mama Lucy est un restaurant à l’allure qui se veut typique même si on est dans un restaurant touristique, localisation oblige. Nous avons bien aimé, malgré tout, son ambiance en boiseries, ses nappes à carreaux et ses menus à base de goulashs.

Enfin, une des spécialités de la République Tchèque sont ses bijoux en grenat. Une pierre entre le noir et le bordeaux. Je voulais absolument partir avec un petit souvenir tout en grenat. Pour le coup, j’ai préféré suivre les conseils de mon guide, afin de ne pas acheter de la camelote. Il y a 11 ans, j’avais rapporté une bague dont une des pierres était tombée en moins d’un an. Aussi, je suis allée chez Granat Turnov, au 28 de la rue Dlouha. J’ai choisi une paire de boucles d’oreilles pour moi et deux tous petits pendentifs pour les puces (je leur offrirai quand elles seront plus grandes). Attention au prix tout de même, cela grimpe vite. J’en ai eu pour 73 euros, mais il s’agissait d’argent, avec l’or cela aurait été une autre affaire. Je suis repartie avec un certificat d’authenticité, la vendeuse m’a même prévenue quand j’ai voulu prendre des pendentifs dont les pierres venaient d’Afrique du Sud et non de République Tchèque.

L’avenue qui constitue la limite entre vieille et nouvelle ville est la rue Na Prikope, jouxtant la place Venceslas. La musée Mucha est tout près. Etant une fan de son travail, nous devions faire un détour par le musée qui lui est consacré. Il n’est pas très grand mais permet de mieux découvrir à la fois la vie et le travail de l’artiste. Une grande salle expose des oeuvres de sa période parisienne, celle qui l’a fait connaitre grâce à Sarah Bernardht, puis un long couloir expose ses oeuvres à la gloire de la toute nouvelle République Tchèque qui a acquis son indépendance en 1918. Moins mièvres mais tout aussi intéressantes que ses oeuvres parisiennes, elles montrent une autre facette du travail de Mucha. Puis une dernière grande salle permet de s’intéresser à la vie de l’artiste. On voit son bureau de travail, les photographies de ses modèles qui sont des oeuvres d’art à elles-seules. Tout au fond de la salle, un film en anglais retrace la vie de l’artiste. J’ai ainsi appris qu’il avait peint 22 immenses toiles sur l’histoire des slaves : the slave epic. Ce fut l’oeuvre de sa vie, il a mis 18 ans à les peindre. Je l’ignorais totalement. Barbe de 4 jours et moi sommes repartis après avoir fait une razzia dans le shop du musée … 

En continuant sur Na Prikope, jusqu’à Narodni, vous finirez par tomber sur la tête de Kafka. Composée de 42 strates en mouvement, elle est censée représenter la Métamorphose de l’écrivain. C’est Barbe de 4 jours qui voulait absolument voir cette statue mouvante. Dubitative, en premier lieu, je dois bien avouer que c’était assez envoûtant à observer. 

En continuant notre promenade, nous avons tenu à faire un détour par l’église Saints-Cyrille et Méthode. Il s’agit de l’église où se sont réfugiés les résistants tchèques qui avaient assassiné le terrible haut dignitaire nazi Reinhard Heydrich, en 1942. Ils ont été encerclés par des centaines de nazis, au sein de l’église. Ceux qui n’ont pas été tués durant l’assaut, se sont suicidés pour ne pas être pris vivants. Evidemment, ce n’est pas très gai, mais avec Barbe de 4 jours, nous venions de voir le film sur l’opération Anthropoïd et nous étions assez émus à l’idée de voir de nos propres yeux cette église. Nous n’avons pas visité la crypte mais avons pu voir le mausolée à l’entrée avec la statue à la mémoire des résistants et des prêtres qui les ont aidés, les impacts de balle y sont toujours visibles … Qui sait ce qui se serait passé sans cette opération ? Heydrich devait être muté à Paris et il est le seul haut gradé du régime nazi qui fut tué par la résistance, ce qui ne manqua pas de jouer sur l’image du régime.

Certes, cette visite a quelque chose de sinistre, j’en conviens mais cela montre à quel point l’histoire de la ville de Prague est incroyablement riche. L’architecture, les musées et monuments sont porteurs d’une histoire forte et c’est aussi ça la beauté de Prague. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

5 réponses »

  1. Cette ville à l’air sublime ! j’aimerais beaucoup la découvrir pendant la période de noel !
    N’hésite pas à faire un tour sur mon blog , j’ai quelques destinations qui pourraient te donner envie de voyager 🙂 ❤︎

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :