Aller au contenu principal

Femmes à l’honneur

Femme, mère de deux filles, les raisons qui me poussent à m’intéresser à l’image des femmes dans les médias ne manque pas. Ma conscience sur le sujet même de l’image des femmes en général s’est éveillée à l’aube de mon adolescence lorsque j’ai compris qu’en grandissant, ce que l’on pouvait attendre de moi différait parce que j’étais une fille et non un garçon.

« Une fille, ça ne dit pas de gros mots », « une fille doit être féminine », « une fille doit être mince et jolie », « une fille doit s’effacer », « une fille doit être maniaque, prendre soin de son intérieur comme d’elle-même » … J’ai compris, assez durement que les hommes et bien souvent les femmes étaient truffés d’impératifs en rapport avec le genre. Evidemment, les hommes ont droit à leur part avec toutes sortes d’injonctions viriles. Et je ne nie pas les différences qui existent entre homme et femme mais comme souvent j’ai un peu de mal avec les injonctions toutes faites qui me semblent toujours illogiques par rapport à la réelle diversité des personnalités, des histoires et des besoins de chacun(e).

Qu’en est-il lorsque ses injonctions s’insinuent petit à petit dans le quotidien à travers notamment les médias ? Quel impact cela peut avoir sur l’image qu’une petite fille et a fortiori d’une adolescente aura d’elle-même, de ses propres capacités, de ses propres droits ?  Pierre-Yves Ginet (lors d’un tedx que je vous invite fortement à découvrir) expliquer que 76% des personnes dont il est question dans les médias sont des hommes. Sur les 24% restants, on parle des femmes dans un rôle féminin (la femme de, la mère de …), des femmes victimes et une faible portion concerne les femmes politiques et les femmes agissantes.

Cela fait froid dans le dos et en même temps cela ne m’étonne guère. Aussi, afin de contrer cette absence des femmes dans les médias, les éditions du 8 mars ont décidé de sortir un magazine bimestriel : Femmes. Ce dernier traite de sujets divers et variés avec pour objectif de rendre leur place aux femmes, au cœur de l’information.

Dans le magazine de mars-avril, j’ai apprécié la chronique lycéenne sur la différence des soins du corps hommes-femmes et sur le contrôle de leur image. Pourquoi les femmes doivent cacher leur pilosité ? Pourquoi les hommes ne se maquillent pas ? J’ai été intéressée tant par le sujet que par le traitement par les lycéens qui n’apportent aucune réponse concrète à ces questions (y en -a-t-il seulement ?) mais qui proposent seulement de s’interroger sur ce qui nous semble évident et acquis. L’intérêt étant surtout que les plus jeunes ne prennent pas tout pour argent comptant !

J’ai apprécié la diversité du contenu. On retrouve dans le magazine, entre autres choses, un long reportage consacré aux sentinelles de la frontière Israélo-Palestienne, un texte donnant la parole à Guillame Meurice ou une entrevue avec Michelle Perrot. Puis quelques pages plus loin vous trouverez des encarts sur les exploits de femmes presque ordinaires. Connaissiez-vous Jade Hameister ? A 14 ans, (oui, 14 ans, l’âge où je me morfondais plongée dans mon journal intime …) elle atteignait le pôle nord après avoir parcouru 100 km à ski. On découvre aussi les initiatives de jeunes femmes ayant crée leur propre entreprise. Certaines vérités sont aussi mises en avant, saviez-vous que 66% des points retirés sur les permis de conduire l’étaient à des hommes. Comme quoi, malgré les idées reçues, les femmes ne conduisent pas si mal que ça !

Ce magazine ne permettra pas de contrer toute le manque d’information qui circule sur les initiatives ou les performances féminines mais il a le mérite d’exister et le lire est déjà une façon d’avancer ! Sa force est de mettre en lumière les femmes en action dans le monde et pas seulement comme des spectatrices, des victimes, des imitatrices ou tout simplement comme des absentes de ce monde. Au contraire, on découvre au fil des pages leurs initiatives, à la fois, sur des terrains géopolitiques compliqués, et dans des circonstances plus ordinaires. Les actions à grandes ou petites échelles sont mises en lumière. Et c’est l’aspect positif  qui semble importer dans les encarts du magazine car les femmes y sont présentes en tant qu’actrices du monde.

CODE abonnement 

Aussi, je suis fière d’être ambassadrice du magazine. En tant que telle, je viendrai vous en parler à chaque parution et je peux vous proposer un code pour vous abonner à moindre frais. Avec ce code, vous pourrez vous abonner pour 4 euros par mois, ou 48 euros au lieu de 59 euros, soit une réduction de 20 %.

Pour cela, rien de plus simple, il suffit de vous abonner via la boutique en ligne, et inscrire le code : codehsm, au moment du paiement.

J’espère ainsi que vous serez encore plus nombreux à découvrir le magazine Femmes !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réponses »

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte, un enchantement. blog très intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon univers. Au plaisir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :