Aller au contenu principal

La répartition des tâches

On entend souvent parler de la répartition des tâches au sein du couple et notamment de la charge mentale. Je voulais ajouter ma pierre à l’édifice avec l’humble exemple de notre petite famille, tout en m’énervant un peu contre les clichés qui subsistent. 

Il se trouve que notre famille peut sembler pour les personnes extérieures atypiques. En effet, la répartition des tâches y est plutôt équitable. Mon homme s’occupe de toutes les tâches ménagères : il nettoie, passe l’aspirateur tous les jours, fait la vaisselle, descend les poubelles. De mon côté, je gère le gros des courses, la cuisine et la logistique familiale au sens large, ce qu’on appelle la charge mentale : l’achat des vêtements des filles, les rendez-vous médicaux, les inscriptions aux activités extra-scolaires, les papiers administratifs relatifs aux enfants, l’organisation des week-ends et des vacances. A deux, nous gérons le linge. Quant aux enfants, c’est bien souvent moi qui gère les loisirs, je me coltine aussi bien les sorties au parc que les grandes sorties au musée durant les vacances des filles. Je vais les chercher tous les jours à l’école et bien souvent je supervise les devoirs. L’homme n’est pas totalement en reste car il gère de nombreux aspects du quotidien : les amener à l’école notamment et parfois les douches/bains.

Souvent, lorsque je parle de notre organisation familiale, on me regarde avec de grands yeux ronds et on finit par me dire que j’ai énormément de chance, ce qui ne manque pas de m’agacer. Cela m’agace car pour moi tout cela se fait naturellement. La plupart du temps, la répartition des tâches tend vers du 50% chacun. Je me dis rarement que j’ai de la chance car j’ai surtout la sensation que cela est normal. Quand arrêterons-nous de penser qu’un homme qui fait le ménage est un homme génial ? Ou qu’un homme qui cuisine est une perle rare ? Quand cesserons-nous de considérer que les femmes se doivent d’être maniaques et affairées pour avoir un intérieur parfait ? Je suis nulle en ménage. C’est un fait. La seule fois où j’ai utilisé l’aspirateur chez nous, l’homme est repassé derrière moi 15 minutes plus tard tant il trouvait le travail mal fait. Je nettoie mal la baignoire, je n’y connais rien en produits nettoyants, et je m’en contre carre. Je ne suis pas moins femme parce que je ne passe pas mon temps à récurer et Barbe de 4 jours n’est pas moins homme parce qu’il est maniaque de la propreté. Nous sommes comme nous sommes, au-delà de notre sexe et nous avons eu la chance de trouver une personne qui nous complétait parfaitement sur ces différents aspects très terre à terre. Finalement, peu importe qui fait quoi du moment que chacun fasse sa part. 

Je déteste les petits sous-entendus sexistes déguisés, entendus ça et là. Par exemple, cette fois où j’ai entendu une connaissance dire au mari d’une amie qu’il exagérait en ne faisant rien et qu’il pourrait au moins aider sa femme.  La plupart des gens n’y verraient rien d’anodin, au contraire ce serait même plutôt gentil de demander au mari d’aider sa femme. Pourtant, moi je trouve cela sexiste car cela sous-entend que la gestion de la maison c’est le rôle de la femme et que l’homme doit « aider », au moins un peu. Il s’agirait de la soutenir, en quelque sorte, histoire de compenser que de nos jours avec le travail c’est un peu plus fatigant pour elles, non ? Je n’aime pas non plus me sentir diminuée par des petites remarques lorsque je dis que le ménage ce n’est pas moi qui le fais. Soit on me dit que mon homme est formidable comme s’il méritait une médaille, soit on sous-entend que je ne fais pas ma part du travail. Comme si la norme c’était de considérer que les tâches du foyer revenaient à 80% aux femmes. 

C’est assez frustrant, car pour ma part, je considère que la partie charge mentale au foyer est presque plus fatigante que tout le reste. Penser à tout, tout le temps quand on a des enfants c’est épuisant. Depuis quelque temps, on entend parler de cette fameuse charge mentale et cela fait vraiment du bien. C’est une bonne chose de reconnaître que pour les femmes partir au travail tout en pensant aux mille éléments que constituent la vie de famille comme l’heure des rendez-vous à la réunion de rentrée, les dates d’anniversaires des copains, copines, le rendez-vous chez les dentiste de la petite dernière … etc, ce n’est clairement pas anodin. Tout ce travail invisible ne doit pas être oublié. Et si je m’acquitte de ma tâche sans trop me plaindre, c’est aussi parce que mon homme fait sa part du travail par ailleurs.

J’ai déjà vécu en couple avec une personne qui ne faisait absolument rien à la maison. Nous n’aurions sans doute pas tenu le coup plus de quelques mois avec un bébé. Je connais beaucoup de couples où la femme fait absolument tout, j’ai beaucoup moins d’exemples de couples où l’homme en fait autant que son épouse. Je trouve cela dommage et énervant. Evidemment, tout cela passe par l’éducation des garçons mais aussi des filles. Je ne dirais donc pas que j’ai de la chance d’avoir trouvé un homme qui participe mais plutôt que j’ai de la chance d’avoir pu établir un équilibre dans notre couple. 

Evidemment, il y a aussi des heurts. Mais cette vie pratique nous a aussi permis d’apprendre chacun de notre côté et je trouve cela assez formidable. J’ai appris à faire des efforts pour être un peu moins souillon et l’homme a appris à se montrer un peu moins exigeant. Souvent, je râle (oui même en ayant un homme fée du logis, je râle) car je trouve qu’il ne s’occupe pas assez des enfants, par exemple. Alors il fait aussi des efforts de son côté pour être plus présent. L’équilibre est toujours en balance dans un couple, même quand tout est plutôt équitable. 

Je souhaite à tout le monde de vivre la gestion du quotidien de façon juste. Et j’aimerais que cela soit enfin la norme. En attendant, je souris quand on demande à nos filles qui fait le ménage à la maison et qu’elles répondent du tac au tac « C’est papa ! » J’espère qu’une fois adultes, elles sauront exiger un peu de complémentarité et surtout beaucoup de respect. J’espère qu’elles trouveront un homme qui répondra « non, c’est normal » quand bêtement sa femme lui dira « merci »…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :