Aller au contenu principal

Une cohabitation sereine entre animaux et humains (concours)

Je suis ce qu’on appelle une fille à chats. Depuis l’âge de dix ans, j’ai toujours vécu avec un ou plusieurs chats. Actuellement, j’ai à la maison deux sœurs maine coons de presque douze ans. Je les avais avant d’avoir mes filles et la cohabitation s’est faite naturellement. Le caractère doux des maine coons a bien aidé. Si au début Châtaigne et Chantilly ont gardé une distance diplomatique avec ces mini être humains odorants et bruyants qu’étaient mes bébés, aujourd’hui, elles entrent de plus en plus en interaction avec mes filles. C’est tout particulièrement le cas avec ma grande de huit ans qui est douce et émotive. Mes chats l’ayant bien compris, viennent souvent lui réclamer des câlins et des caresses.

Si je vois de nombreux avantages à cette cohabitation : apprentissage du respect des animaux, relation sans attente, développement du sens des responsabilités vis-à-vis d’un être vivant, il y a bien entendu quelques inconvénients. Il faut notamment trouver une solution de garde à chaque départ en vacances et surtout faire attention à la question de l’hygiène. Si je nettoie très régulièrement la litière, j’avoue m’être peu penchée sur la question des parasites. J’ai toujours pensé qu’il n’était pas important de traiter les animaux d’intérieur. Or il semble que cela ne soit pas tout à fait vrai. En effet, même en appartement les chats peuvent attraper des puces. Un tiers des chats d’appartement seraient infestés. Une information préoccupante lorsque que l’on sait que les puces peuvent transmettre des maladies à l’homme et surtout aux plus vulnérables d’entre nous : les personnes âgées et les enfants. Evidemment, les chats vivant en extérieur multiplient les risques d’être porteurs de parasites avec la présence des tiques et des vers.

S’il convient de ne pas paniquer, il est important d’être informé et de traiter ses animaux contre les parasites pour protéger les enfants. En effet, la présence des parasites n’est pas si anodine qu’on voudrait le croire. Ainsi, les piqûres répétées de puces peuvent provoquer des réactions allergiques. Ces mêmes puces peuvent transmettre la fièvre boutonneuse à puces ou la maladie des griffes du chat. Les tiques ne sont pas en reste puisqu’elles peuvent transmettre la maladie de Lyme et les vers peuvent dans certains cas provoquer des douleurs digestives et des signes neurologiques pouvant aller jusqu’à la perte de vue. Or la négligence dont on fait parfois preuve, et moi la première concernant la prise en charge antiparasitaire est d’autant plus dommage que bien souvent le traitement est très simple et ne se fait qu’une fois par mois. L’information étant bien souvent la clé, n’hésitez pas à utiliser le chatbot mis en place par Boehringer Ingelheim pour nous aider à évaluer les risques auxquels sont exposés nos animaux. C’est en l’utilisant que j’ai su que mes chats pouvaient être exposés aux puces. Il est très facile d’utilisation. Il suffit de répondre à six questions pour avoir un diagnostic et des conseils.

CONCOURS

Petite surprise, si comme moi, vous avez et aimez nos amis à poils, vous serez ravis d’apprendre que je vous propose de gagner une box Wamiz de votre choix. Ces box contiennent 6 produits : des jouets, des friandises ou des produits d’hygiène et un livret de conseils. Le tout adapté à votre animal, chat ou chien.

Pour gagner, il vous suffit de répondre au chatbot pour faire le diagnostic de votre animal et de partager le résultat sous forme de copier/coller, en commentaire. Je désignerai le gagnant par tirage au sort le 27 mai. Vous trouverez l’intégralité de règlement du concours, par ici.

Bonne chance !

Edit du 4 juin :

La gagnante est Djahann. Bravo et j’attends de tes nouvelles.

*Article sponsorisé

2 réponses »

  1. Bonjour . Je me prête à cette attention Et donc voici ‘
    OK ! Votre chat est surtout exposé aux puces et aux tiques … 😕

    Les puces peuvent empoisonner la vie de votre chat. Avec leurs piqures, elles provoquent des démangeaisons intenses. Et quelques puces suffisent pour en générer des milliers. Sachez que seulement 5 % des puces se trouvent sur l’animal ! Ce sont les puces adultes.

    Les œufs, les larves puis les cocons …. ‘ MERCI

  2. Bonjour,
    Merci pour ce concours. Je tente ma chance. Voici le résultat :
    « Aïe ! 😕 Dans ce cas, votre chat est plus exposé aux vers, aux puces et aux tiques. » Et plusieurs autres paragraphes sur les vers et les puces, ça serait trop long de tout mettre !
    Bonne journée !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :